En Suisse, ce fier pays qui nous a donné le chocolat, la neutralité et Marina Rollman, une retraitée a rencontré sur le net David Hallyday. Cette ordure l’a demandé en mariage, puis lui a soutiré 60000 euros, elle est ruinée, mais en fait, c’était un faux David Hallyday.

J’ai toujours aimé David Hallyday, car il est beau, il a la mâchoire carrée, on a l’impression que c’est un Apéricube, moi quand je le vois, j’ai envie de lui retirer sa liquette pour voir si dessous il y a une question de culture générale. Et puis il a une voix puissante, je me souviens quand en 88 il criait High, j’étais pas bon en anglais, je pensais qu’il avait mal, je me disais « tiens, une chanson sur la crise d’appendicite, pourquoi pas ? ». 

David, en fait, tout le monde l’adore, surtout une dame, une suisse, ces gens qui sont comme Marina Rollman mais en moins drôle et en plus riche, quoi que, elle commence à faire de belles salles, notre choupette. Pardon pour cette proximité, Marina, 3 ans qu’on se côtoie, donc je perds le contrôle, je pars dans ce que vous autres appelez un lien relationnel. Beuh, c’est écœurant. Bref, hier, j’étais sur le site PurePeople, pour avoir des nouvelles de vous, Nagui, quand je suis tombé sur un article intitulé « David Hallyday : son nom utilisé pour une grosse arnaque ». 

Et là j’ai découvert qu’une retraitée suisse, ces gens qui s’ennuient autant que quand ils travaillaient, et qui réalisent que le problème, ce n’était pas leur job, c’était la Suisse, a lâché 65000 euros à un faux David Hallyday. L’histoire est simple, cette retraitée, appelons-là Abdelaziz, dans un souci d’être à la fois inclusif et non genré, discute, tranquilou mon Gilou, sur le site Google Hangout, une messagerie qui permet notamment de réunir 150 amis au sein du même chat, bon après, il faut avoir 150 amis, si vous êtes François Bayrou ou l’un des membres du groupe Tribal Jam, vous en avez 2, c’est déjà bien. Et là, alors que cette retraitée, Abdelaziz, discute, apparait un message d’un type qui écrit « bonjour, je suis David Hallyday », nous on lit ça, on répond « c’est ça, bébé, et moi je suis Mamie Rock, la grand-mère à Laeticia, t’auras rien, crevure, tu vas finir chez Quick à même pas pouvoir te payer le menu XL, je t’emmerde, toi et ta petite frite ».

Mais cette dame, elle, y a cru, elle a pensé « ok, c’est David Hallyday », elle l’imaginait chez lui, en train de se dire « j’ai la gloire, j’ai du blé, j’ai même fait Taratata, mais ma vie n’est pas aboutie tant que je ne me serai pas farci une retraitée », donc elle lui a répondu. Là, David Hallyday la demande en mariage, elle aurait dû sentir l’arnaque, moi la fois où j’ai reçu ce message disant « hello, je suis Mélanie P, Nagui est absent, il tourne de mardi 13h à vendredi 18h sans s’arrêter, marions-nous », bon, ok, j’ai dit « j’arrive », parce que je suis très naïf, à chaque élection je continue à voter, et je suis toujours déçu, mais j’ai fini tout seul porte d’Aubervilliers et je me suis fait dépouiller, je criais « retire ta cagoule Mélanie, pas de ça entre nous, et c’est quoi ce nunchaku ? ». 

Mais quelqu’un de normal se méfiera, d’autant que David Hallyday est déjà marié, et la polygamie est interdite en France, à cause de la SNCF qui a la flemme de transformer ses espaces duo en espaces trio. Sauf Abdelaziz la suisse, elle a répondu à David Hallyday « d’accord pour le mariage, tu éviteras juste de me retirer ma jarretière avec les dents, parce qu’avec mes varices elle va rester bloquée à mi-chemin ». 

C’est ça quand on se marie trop vieux, le soir de sa nuit de noce, Arnaud Lagardère a mis 2h à retirer son slip fantaisie en cuir. Donc là, l’escroc se dit « c’est pas un pigeon que j’ai flairé, c’est une grosse mouette, je suis Christophe Miossec en vareuse sur la plage de Kersaint », et il lui demande de l’argent. Elle, que se dit-elle, bah « je dois venir en aide à mon mari », normal, ça fait 14 minutes qu’ils se connaissent, ce qui, pour Pamela Anderson, correspond aux 2/3 de la durée d’une vie maritale.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.