Fréquenter des puissants, ça ne réussit pas tellement à Élisabeth Guigou, alors Tanguy Pastureau pense qu'il faudrait lui présenter de nouveaux amis.

Élisabeth Guigou est complètement aux fraises. 

Vous voyez Élisabeth Guigou, forcément, c’est une socialiste, ils sont quatre, il en reste moins que de rhinocéros blancs. 

Et ben moi quand j’étais petit, je l’adorais, je la trouvais belle, sexy même, je sais qu’on ne doit pas juger les femmes sur leur physique, mais j’avais 7 ans ½, à 7 ans ½ on tape son frère, on écrase les fourmis, on joue avec son zizi à la plage, on a une éthique très limitée à 7 ans ½. On aurait pardonné énormément de choses à Mussolini s’il avait eu 7 ans ½ quand il s’est mis au fascisme. Donc j’ose le dire, c’est Élisabeth Guigou qui m’a ouvert à la sensualité, ensuite j’ai découvert Jean-Pierre Chevènement qui là, m’a vraiment excité. Aujourd’hui encore, quand j’approche à moins de 50 km du territoire de Belfort, ah purée j’ai une grosse envie de souverainisme et de cancoillotte. 

Élisabeth Guigou, j’aurais pu faire des trucs incroyables pour elle, être de gauche. Mais là je ressens plus rien, j’ai même de la peine. Parce que vous savez que Guigou était proche d’Olivier Duhamel, accusé par sa belle-fille d’inceste sur son frère, or elle-même est à la tête d’une commission d’enquête sur l’inceste, donc c’est comme si on avait demandé en 1987 à un pote de Pablo Escobar de pondre un rapport sur les méfaits de la drogue. Ok, je suis d’accord, Escobar, tout le monde savait ce qu’il faisait, il y a juste une fois où sa femme a cru que le truc blanc dans sa cuisine, c’était de la farine, elle en a mis dans la pâte pour faire une tourte, les gosses n’ont pas dormi pendant 17 jours. Elle-même est partie faire son jogging, ils habitaient en Colombie, on l’a retrouvé au Québec. 

Mais que dit Camille Kouchner, la belle-fille, dans son livre ? Bah là aussi que tout le monde savait, mais comme Duhamel était puissant, la boîte à caldos ils l’ont tous fermée,. L’omerta. Oui Olivier Duhamel, c’est le top des VIP en France, vous mettez devant un resto à Paris Jay-Z et Olivier Duhamel quand il ne reste qu’une table, la dame de l’accueil dit « M. Zi, désolée, nous sommes complets, allez, entre Oliv', tu vas bien, gros ? ». Duhamel est président de l’instance chargée de gérer les finances de Sciences Po, c’est comme un gros poulailler sauf qu’à la place des poules, dedans il y a de futurs ministres, à la différence des poules, il n'y a rien de bon qui en sort. N’attendez pas à la sortie de l’anus d’un Ministre, le jour où vous voulez faire une omelette, vous serez déçu. Et il est président du Siècle, le club de 500 ministres, journalistes, chefs d’entreprise, qui une fois le mois dînent ensemble, c’est l’élite, donc je peux vous dire qu’on est sur des plats rares, il doit y avoir de la joue de pangolin à la sauce de sabot de cerf bleu à pois, une fois Cyril Lignac est venu cuisiner, ils ont voulu le manger lui.

Et c’est normal qu’Élisabeth Guigou fréquente Olivier Duhamel, parce que les cercles de pouvoir, une fois qu’on est dedans, on croise plus que des cadors. Si, à la Brioche Dorée, c’est pas minimum Joe Biden qui profite de son temps libre pour vous servir les chouquettes, vous demandez à votre garde du corps de brûler la boutique. Mais rien ne prouve que Guigou ait été au courant, même si les faits d’inceste étaient connus de la justice depuis 2011, et qu’elle-même doit fréquenter deux ou trois juges, elle a été garde des Sceaux pendant trois ans, mais bon, pourquoi pas, admettons. En tous cas si elle était au courant, elle joue bien la surprise, on est déjà sur le César de l’actrice, parce qu’hier, dans une vidéo pour le média Loopsider, elle dit « quoi Olivier Duhamel, mais comment est-ce possible dans une famille apparemment heureuse ? », c’est le apparemment qui est important ici, les apparences ça nous fout dedans à tous les coups, regardez les Raffarin, famille super, aimante, puis un dimanche Jean-Pierre Raffarin se met à imiter Johnny à table, et là les petits-enfants se font hara-kiri en criant « Plutôt crever !» avec leur fourchette à huître. La même Guigou, dans le docu de Netflix sur DSK, disait : « Pourquoi DSK aurait-il besoin de violer, c’est un homme intelligent, séduisant, charmant », elle vit dans un monde où les beaux gosses sont forcément gentils, Guigou c’est la seule à avoir fait l’ENA et à penser comme dans une télé-réalité de NRJ12. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés