Tanguy Pastureau s'intéresse à l'Elysée qui tombe en ruines : il faudrait 100 millions d'euros pour le rénover.

L'Elysée va devenir une marque. Avant, l'Elysée, c'était juste cette grande baraque dans laquelle les présidents faisaient l'amour à leurs maitresses. Il y a 360 pièces, donc pour que la 1ère dame les chope, elle devait enfiler ses chaussures de rando et parcourir toute la bâtisse avec du bromure et un sécateur. 

Mais désormais, à l'Elysée, il y a Macron, qui est fidèle à Brigitte, parce que tous les deux c'est pour la vie, c'est trop trop beau, ils se font plein de bisous. Le lieu ne sert donc plus à rien, il est aussi inutile qu'une crème solaire chez les femmes à niqab. Stéphane Plaza pourrait leur trouver un petit F2 avec balcon porte de Saint-Ouen, mais non, on est en France, le président c'est un monarque, et puis c'est pour le prestige.

S'il reçoit le chef du Qatar, dont même la brosse WC est en or, dans une maison Phénix, l'autre va dire : "T'es gentil, tu m'a pris pour Philippe Poutou ? Pour te punir, je rachète la France !". Donc on garde l'Elysée, mais le truc tombe en ruines, comme tout le patrimoine français. Chaque matin, Stéphane Bern est obligé de passer avec du scotch pour éviter que le plafond ne tombe sur Edouard Philippe, l'applatissant, ce qui fait qu'il ne ferait plus qu'1m94. 

Des rénovations sont donc prévues, un chantier à 100 millions d'euros sur 7 ans, parce qu'il faut tout refaire : l'électricité. A chaque fois que Brigitte branche sa brosse soufflante pour refaire son casque en cheveux, il y a tout le quartier qui disjoncte. La plomberie, les peintures, les moquettes, parce que Nemo a fait pipi partout où Philae, le chien de Hollande, avait fait avant, lequel avait pissé à tous les endroits où François Mitterrand avait fait lui-même, parce qu'il était très vieux. Et la sécurité incendie n'est pas aux normes, donc à moins d'installer H24 Mamoudou Gassama pour qu'en cas de feu, il grimpe avec un doigt et agrippe Macron, ce qui lui ferait son 2e jeune enfant sauvé, un jour on va les perdre. Ils vont y entrer en tant que couple présidentiel, ils vont en ressortir en merguez, et Gérard Larcher les dévorera en disant "On va quand même pas gâcher". 

L'Elysée, c'est donc un taudis, humide, sombre, aux peintures écaillées et la moquette qui pue l'urine et les sécrétions, puisqu'en plus quand Christophe Castaner voit Macron, il jouit. Alors que Macron est si beau, si parfait, si net, donc on a l'impression de voir une table basse Roche-Bobois immaculée au milieu d'un magasin Gifi dévasté par une coulée de boue. Il faut donc mettre 100 millions sur la table, ce qui, pour Britney Spears, est simple. Elle fait semblant d'être équilibrée et chante 30 soirs à Vegas en slip transparent des trucs comme "Work bitch", "Crazy slut" ou "Do you like my vulve ?". Mais Macron n'a pas d'argent, parce que son livret A, c'est le budget de l'état, et il reste que dalle. Bruno Le Maire a été obligé d'injecter dans les finances du pays ce qu'il y avait dans le cochon de son fils, soit 16 euros 20 + du shit, son fils a 17 ans.

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.