Les GAFA sont toute-puissantes.

Les GAFA, ce sont ces géants du numérique, qui il y a 20 ans n'étaient rien et aujourd'hui sont énormes, soit pile l'inverse de la carrière de François Bayrou. 

Parmi les GAFA, il y a Google, le moteur de recherche qui devrait nous permettre de consulter des écrits de Victor Hugo mais dans lequel on tape "vidéo de chat trop lol". 

Il y a Amazon, qui permet de tout acheter de chez soi, on peut faire ses courses tout nu, alors qu'au Franprix, il y a toujours un vigile pour vous demander de vous rhabiller, parce que ces gens ont un problème avec le corps. 

Il y a Facebook, un réceptacle à fake news, parfois mémé Ghislaine, qui y va, se met à crier "c'est pas vrai, Macron couche avec des illuminatis en pleine cérémonie maçonnique tandis des aliens tout autour caressent des juifs dont le pubis est taillé en forme de triangle ?", on lui dit "t'as vu ça où, mamie ?", elle répond "sur Facebook", on lui dit "ah ok, c'est que c'est faux, l'autre jour, j'y ai vu un article disant que François de Rugy était ministre de l'écologie". Et dans les GAFA, par extension, il y a Apple, qui tous les 9 mois pond un nouveau téléphone qui nous sert à prendre en photo des gens à qui on n'a plus le temps de parler parce qu'on est occupé à jouer avec notre nouveau téléphone, et Microsoft.

Ces 5 boites ont le pouvoir mondial, on fait tout un truc avec Trump, Poutine, Jinping, mais le vrai boss, c'est Zuckerberg, à moins d'envoyer Joeystarr et Mélenchon défoncer leurs sièges à coups de tête, elles sont inébranlables, comme on dit chez Marc Dorcel quand se présente un acteur à micro-pénis. 

Jeff Bezos, PDG d'Amazon, a 150 milliards de dollars sur son compte, s'il transfère tout à la Banque Postale, leur serveur se met à fondre, lui le prix du diesel il s'en tape, s'il mate la vidéo de Jacline Mouraud, c'est juste pour l'exotisme, parce qu'il n'a pas l'habitude de voir des gens pauvres, ça fait comme dans la Creuse quand il y a un noir. 

A côté de Bezos, Arnaud Lagardère c'est un gueux, on a envie de lui filer un ticket resto en lui disant "tiens, c'est pour Jade, ta femme, on vient de la voir sur Instagram à Punta Cana, ça fait 2h qu'elle n'a pas changé de maillot de bain, putain, quelle misère, accroche-toi, vieux". Et Bezos ne sait plus quoi faire de son blé, la preuve, il veut envoyer dès 2019 des touristes dans l'espace, le seul endroit où il y en avait pas, même autour de Neptune on va se taper des hollandais en tongs. 

Bezos veut aller plus vite qu'Elon Musk, patron de Tesla, qui veut faire pareil, et en plus il a le projet de coloniser Mars, j'espère pour lui qu'on va pas découvrir là-haut 4 familles de palestiniens, parce que sinon c'est parti pour 70 ans d'embrouille. Mais mieux, Google bosse sur l'intelligence artificielle, déjà il faudrait essayer d'activer la naturelle parce que c'est pas gagné, et sur la lutte contre la mort, puisque la vie, c'est mieux, la vie c'est le temps qui s'écoule en moyenne entre la sortie de 2 albums de Polnareff. 

Si la mort est abolie, en 2080 on peut encore être tous à ici à France Inter, à fêter les 70 ans de carrière d'Eddy de Pretto, ce sera le Régine du futur.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.