A partir d’aujourd’hui, il est interdit de faire son jogging à Paris entre 10 et 19h...

Oui, et c’est bien, parce que ces gens tout rouge avec les poils des pattes qui volent au vent et la sueur qui leur coule dans la raie des fesses, c’est atroce visuellement, si à l’époque de Pasteur les gens avaient fait du jogging, celui-ci aurait dit « savez quoi, le vaccin contre la rage, je le garde pour bibi, z’allez tous crever à cause d’un caniche », le caniche, c’était le pangolin de l’époque. 

Mais Nagui, soyons honnêtes, interdire le jogging le sport, c’est bien, mais interdire le jogging le vêtement, ça, ça aurait du sens. Le jogging, c’est cette invention infâme qui fait ressembler le mec le plus glamour du coin, la plus délicieuse des dames, en 2 sacs à patates mous. Le jogging est notre ennemi le plus intime, en jogging on est laid, à côté les T-shirts Célio trop larges de Guillermo Guiz, c’est le costume du témoin dans un mariage congolais. Si le jogging était un coin du monde, ce serait Tchernobyl, si le jogging était un organe, ce serait le menton pas rasé d’Igor Bogdanoff confiné, si le jogging était une chanson, ce serait « soirée disco » par Boris en 95.

Hier, j’étais sur le site du Figaro, mon journal de référence, parce que comme je bosse à Inter, ça me permet de faire une cassure très nette avec le boulot, et un article dit qu’à cause du confinement, ce processus qui fait qu’arrivé à la fin du 8ème épisode de la saison 4 de la Casa de Papel, on se met à hurler « ma puta madre, qu’est-ce qué yé vé faire dou reste dou confinement, cabron ? », on rentre très vite dans l’ambiance sud de l’Europe avec cette série, moi j’ai repris le chorizo et des poils m’ont poussé dans le dos. A cause du confinement, donc, nous dit le Figaro, la vente de joggings explose, sur le site de fringues Net à porter.com, c’est 40%, là certains de nos auditeurs sont en jogging, donc je leur dis « cassez-vous, vous ne nous méritez pas ». Toute leur vie ils ont lutté, se sont dit « que ferait Philippe Delerm, mon alter ego en terme de regard porté sur la vie, mettrait-il des joggings ? », ont réalisé que non, Philippe Delerm s’habille intégralement en velours, quand il va chez St-Maclou, des gens le remettent au rayon des rideaux. Mais là l’auditeur d’Inter confiné, que fait-il, il craque et tente le jogging, personne ne le voit, il n’est pas jugé, il fait ça avec sa femelle, l’auditrice d’Inter, lui dit « vas-y enfile le tien », elle répond « non, toi d’abord », il dit « ok », l’enfile et murmure « hmm, que c’est doux, confort, ah purée, je me sens aussi bien que dans une interview d’Isabelle Huppert pour Télérama, ahh ».

Mais le souci, c’est que le confinement va s’arrêter, en 2030, quand on aura réussi à récupérer 2-3 masques tombés du cul du camion, et les gens qui ont investi dans un jogging vont sortir avec, une fois qu’on a gouté au contact de ce coton duveteux sur sa cuisse, on ne peut pas revenir à un jean qui vous lacère le oui-oui. On est si bien dans un jogging, c’est moche mais c’est agréable, on a l’impression que l’oiseau de Minidou est en train de se frotter délicatement contre nous en disant « je t’aime, tu sais, je t’ai toujours aimé, mais tu étais trop occupé à regarder l’ourson Cajoline ». 

La France est donc condamnée à devenir un pays de porteur de jogging sans formes, c’est une nation à la dérive, ce n’est même un pays, c’est un magasin Décathlon. Sinon sachez qu’Afida Turner, une starlette qui a la particularité de ne pas parvenir à cacher ses seins, elle ferait une très mauvaise magicienne, met en vente un de ses bodys, ou plutôt un nobody, parce qu’il est transparent, au profit des Hôpitaux de France. C’est la seule personne à ne pas porter de jogging, je voulais lui rendre hommage ce midi.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.