Un chercheur a lancé la lentille de contact avec zoom incorporé, c’est comme une lentille normale, sauf qu’en clignant de l’œil, vous pourrez zoomer, sur les lèvres de Daniel Morin quand il dit son texte par exemple. C’est fabuleux.

Tanguy, on se méprend beaucoup sur vous.

Oui, autant quand on cite les noms de Marina Rollman, Guillermo Guiz, Gérémy Crédeville, on pense jeunesse, sève, belles gueules, culottes jetées sur scène, mais quand on dit Pastureau, on imagine des lancers de bas de contention qui viendraient se terminer sur mon visage, ce qui est pas mal parce que quand je suis crevé, j’ai un peu une tête de varice. Je suis encore moins à la mode que le préservatif en chêne, et ici à Inter, où tout le monde estcool et de gauche, je passe pour un OVNI, du coupl’attention s’est détournée de vous, Nagui.
Je comprends mieux mon recrutement, à côté de moi, vous êtes Philippe Poutou, ça revient, dans une corrida, à s’habiller en jaune et à lâcher Anne Roumanoff. Donc à Inter, et dans le star-system en général, quand quelqu’un n’est pas ostensiblement de gauche, déjà Josiane Balasko le mange, et il est forcément conservateur, vieux jeu, poussiéreux, à cause de vous le monsieur qui fait le ménage ici tous les matins me met un coup de lingette, et comme je trouve ça agréable, je ne dis rien. Mieux, je murmure « je suis un meuble », comme personne ne saitquelle voix ont les meubles, c’est leur point commun avec Carla Bruni, ça passe. Alors qu’en fait, je suis au top de la branchitude, au point que le terme branchitude est redevenu branché depuis que je l’ai prononcé, il y a 3 secondes. 

Par exemple, le futur, je n’y crois pas, je pense que dans 10 ans c’est cuit, l’humanité sera finie, on en est réduit en Australie à buter des dromadaires pour qu’ils ne boivent pas l’eau des humains, et si un jour on manque de bière, on euthanasiera des belges. Brune Poirson, elle interdit les pailles en plastique, elle se dit « ok, c’est bon, la planète est sauvée », Trump, Bolsonaro, Scott Morrison, voyez qui c’est ? C’est un con. Macron, Merkel, Jinping, lequel a amorcé le changement de société qu’il faudrait si on veut sauver nos enfants ? Spoiler : aucun. Donc croire à l’avenir, c’est devenu aussi dur que de s’enthousiasmer pour un concert autour de l’œuvre de Verdi quand on est président du fan-club de Taylor Swift. 

Et là, vous vous dites « voilà, on retrouve notre Pastu, tout dépressif, prostré, il attend la mort en chouinant, telun petit porc dans une vidéo de L214 ». Sauf que malgré mon pessimisme, je continue à m’intéresser au futur, je dois être fou, par exemple j’ai découvert dans la pressequ’a été inventée la lentille de contact avec zoom incorporé. C’est-à-dire qu’avant, problème de vue, on mettait des lentilles, ou des lunettes à Radio France parce que ça donne l’air plus intelligent, avec des lentilles vous êtes sur France Bleu Dijon, avec lunettes, on vous passesur France Culture, où si vous oubliez vos lunettes on vous pend, et Alain Finkielkraut vous étouffe entre ses seins, tout en clashant au micro le principe du multiculturalisme. 

Seulement, les lentilles toutes bêtes c’est indigne de 2020, déjà Jules Verne pensait qu’en 2000 les voitures voleraient, si le malheureux voyait aujourd’hui tatie Irène remettre ses lentilles en gaine Pletex à cause du retour du féminisme qui a planté le string, il se dirait « c’est quoi cette époque de losers, à Paris ils sont tous à galérer en vélo avec la barbe de Félix Faure, si j’avais su c’était ça l’avenir, j’aurais écrit des bluettes romantiques pour faire suer la gueuse ». Donc là des chercheurs ont bûché, comme on disait du temps de Jeanne d’Arc, et ils ont créé la lentille de contact avec zoom.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.