Les gens ne sortent plus. Les ventes de billets de spectacles se sont effondrées, par peur du coronavirus, on est comme les renards, mais avec un poil moins chatoyant, quand on a peur, on se terre.

Vendredi soir, les Macron sont allés au spectacle, ils sont sortis de leur terrier en or, nos deux loulous, pour aller au théâtre, malgré la psychose, la salle a été désinfectée 30 fois, on a même passé la chanson pour l’Eurovision de Tom Leeb afin d’être sûr que tout était clean, le virus s’accroche, mais là quand même, il se barre. 

Les Macron eux-mêmes ont été désinfectés, puis on les a mis sous vide, comme les chipolatas chez Auchan, une fois au théâtre on a ouvert la barquette, ils sont sortis, se sont assis sur leurs derrières, au pluriel parce qu’ils ont chacun le sien, et ont assistés à la pièce, intitulée « Par le bout du nez » avec François Berléand et François-Xavier Demaison, le seul homme qui peut provoquer une érection à Stéphane Plaza juste quand il entend son nom. On était vendredi, je ne joue que le lundi, donc ils ont été obligés de se rabattre sur cette petite pièce sans enjeu. 

Donc là l’auditeur d’Inter se dit « mais par la barbichette de Léon Trotski, pourquoi les Macron ne restent-ils pas à l’Élysée, confinés, avec Olivier Véran, ministre de la santé, qui leur répète que ce n’est qu’une grippe ? ». Et bien parce qu’ils ont voulu montrer l’exemple, pour que le peuple, cette masse grouillante qui a le nez qui coule, sorte aussi, ils pensent qu’on aura envie de les imiter, alors que non, les gens, globalement, les aiment moins que les Mon Chéri à Noël. Les Macron, on n’arrive pas à s’identifier, autant François Hollande, un petit mec maladroit sapé chez Toto Soldes, on se sentait en symbiose, autant là on a l’impression de voir s’animer le coffret Barbie et Ken, il ne leur manque qu’un camping-car pour qu’on ait envie de jouer avec.

Mais bon le constat est là, on flippe notre mère, comme disent les gens, sauf ceux qui issus d’une GPA, ont deux papas. Le coronavirus vide les salles, et c’est là qu’on voit que Faudel était visionnaire parce que lui a fait ça il y a 12 ans. La seule façon de se protéger, c’est d’être soi-même sur scène, parce qu’on est loin des gens, pourquoi pensez-vous que les acteurs vivent si vieux, Michel Bouquet 94 ans, Pierre Richard 85 ans, c’est parce qu’ils sont scène, les personnes du public, à 30-35 ans maxi, c’est fini. Mais comme ils ne sont pas connus, on n’en entend pas parler. Et du coup, le public a peur, les ventes de places de spectacles se sont effondrées, -50 à -80% de baisse, pour ceux qui osent y aller, c’est super, on est seul face à l’acteur, moi je suis allé voir Francis Huster, c’était intime, on a fini par se masser, il a sorti des huiles, à 9h du mat le lendemain on était pacsés. Mais le secteur souffre, or avant, il y a déjà eu les grèves, c’est terrible. 

D’autant qu’avec le cafouillage gouvernemental, c’est le bazar, au départ, les rassemblements de plus de 5000 personnes, Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan n’est pas concerné, ils sont 11, ont été interdits jusqu’à fin mai. Patrick Bruel, par exemple, qui devait jouer en mai, a reporté sa tournée, d’autant que les minettes, ses fans en 91 aujourd’hui sont en pré-ménopause, donc plus vulnérables au coronavirus, plus on est vieux, plus on est exposé, Gérard Collomb à Lyon a été mis au frigo avec les stocks de saucisson brioché, ils le ressortiront quand ce sera passé. Ensuite un arrêté a dit que les plans à 5000 n’étaient interdits que jusqu’au 15 avril, résultat Paul McCartney qui doit venir à Paris en mai, ils étaient à 2 doigts de reporter, finalement ça reste comme ça, mais maintenant la limite c’est 1000, sans date, il faut limiter à 999 gusses dans le stade et là on peut jouer, c’est la 1000ème personne qui est infectée, c’est une conne qui pourrit la vie des gens, je suis sûr que c’est elle qui a inventé la pizza à l’ananas et le service client de chez Orange.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.