Yann Arthus-Bertrand se met aux enchères, Tanguy nous raconte

Je sais ce que vous pensez, vous vous dites « ah, Pastureau, notre bichon en or, qui aime tant l’actu, va nous parler de Joe Biden, le vieux monsieur aux dents neuves à la ramasse qui quand il veut appeler sa sœurcrie le nom de son grand-père ». 

Et bien non, parce que j’en ai rien à foutre, ça c’est daté pour nous français, notre président normal, censé réparer les erreurs d’un être excité juste avant, on l’a eu dès 2012. Son prénom :François. Son nom : Hollande. Son sobriquet : Fanfan. Son sobriquet selon Julie Gayet : mon gros chat à papouilles. Oui, Hollande, ça a été notre Biden, en plus jeune et sans les Ray-Ban aviator sur le zen comme on portait dans Chips en 79, pas comme Papi Colgate qu’on apropulsé à la Maison Blanche pour sortir le barge. Hollande, je l’ai rencontré ici, lundi dernier, il était invité, à votre place, M. Picouly, pour vous dire que votre siège en a accueilli, des culs illustres. Je lui ai fait un chèque d’1 euro en dédommagement pour les blagues faites sur lui, or j’ai regardé mon compte, sur le site crypté de la HSBC aux iles Caïman, mot de passe d’accès fuckbrunolemaire, le chèque n’a pas été encaissé. Ce qui signifie : 1- que Hollande n’est pas si rigolo que ça 2- qu’il a peut-être toujours mon chèque sur lui donc 3- que comme il y a mon adresse dessus, à tout moment il peut débouler en scoot pour diner, quel stress, ça fait déjà 7 jours que je m’épile, pour rien parce qu’il ne vient pas. J’ai l’impression d’être Bridget Jones en train d’attendre que ce coinços de Mark Darcy sonne avec des fleurs. 

Mais je vais vous dire : je vais prendre les devants, c’est moi qui vais aller le voir, mon François, on est comme ça, nous les meufs de 2020. Je vais être toutes les femmes de sa vie, à mon grand lapin de Tulle. Et ceci grâce à Yann Arthus-Bertrand, le moustachu aux yeux doux qui photographie les gens depuis le ciel, sauf Ségolène Royal puisqu’elle est déjà perchée au-dessus du soleil. Vous savez qu’Arthus-Bertrand a une fondation, Good Planet, qui est dans le Bois de Boulogne, pour la distinguer, c’est le lieu devant lequel il n’y a pas de dame en micro-short qui s’approche de votre Punto mais un bénévole en sandales qui offre de l’humus. 

Et cette fondation a besoin de brozouf, donc Arthus-Bertrand a appelé ses copainspour leur dire « les gros, j’ai une idée, je vais mettre aux enchères des expériences avec vous », exemple une immersion dans le JT de Gilles Bouleau, c’est Good Planet donc il faut que les stars aient forcément un nom d’arbre, il y a aussi une nuit salace avec Michel Sapin et unbackgammon en compagnie de Patrick Chêne. Bon, aller sur le JT de Bouleau, nous on s’en tape, car on connait Leïla Kaddour, donc un coup de fil, ou un billet de 500, et elle nous dit « viens donc sur mon JT du week-end ». En plus on la connait déjà donc on sait qu’elle n’a pas le Covid, elle n’a pas le temps, elle bosse et elle pouponne, elle n’a pas dormi depuis mi-juin.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés