Aux Pays Bas, un parti dissous qui vante la pédophilie a été refondé cet été, Tanguy décrypte...

J’ai toujours détesté les Pays-Bas, ce pays gris où unhabitant sur deux est un vélo. Les néerlandais, ces individus à la toison couleur frite et à l’alcool facile, font tout pour nous rabaisser, nous français. Exemple nos stars, ce sont Vitaa et Slimane, Kev Adams, Jordan Bardella, des personnes que n’importe qui peut prendre aux mots croisés. Leurs stars à eux, c’est Rembrandt, Mondrian, Erasme, Van Gogh, le niveau est tellementélevé que Dave a été contraint de venir s’installer en France, où il a trouvé un public peu exigeant et pas fin, nous. Là-bas, Vanina aaaaa, ça ne leur aurait pas suffi, il faut réciter l’alphabet complet. Aux Pays-Bas, ça bouffe du fromage, du hareng cru, les gens ont une haleine de vieux poney aux dents pourris, à faire passer les reflux gastriques de Depardieu pour un petit sapin sent-bon accroché au rétro de la Punto.

Mais le pire, c’est leur monde politique. Nous français, on a des politiques ridicules mais rigolos : Jean Castex, il est rigolo. En pleine pandémie, il déboule sur le Tour de France comme s’il était en 84, avec juste son petit masque, qu’il enlève pour causer et qu’il remet et qu’il enlève, s’il faisait la même chose avec son slip, ce serait le roi de l’effeuillage. Le Dita von Teese du Gers. 

François Bayrou, pareil, il est rigolo, lui se vit comme le frère de Terminator parce qu’il a décroché un emploi fictif chez Macron, il se croit invulnérable. Hier Castex causait au milieu d’une foule, tout le monde était masqué, Bayrou non. Il doit penser qu’il est trop bien pour ce virus, tous ses orifices par lesquels ça pourrait passer sont en zone VIP. Oui, ils sont marrants, nos politiques. Alors qu’aux Pays-Bas, la politique parfois peut atteindre le degré ultime de l’horreur, 10 sur l’échelle dite de la photo d’Afida Turner en mini string qui va de 1 à 10.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.