Je profitais des 24 degrés avec du soleil en octobre, sans me poser de questions, ne réalisant pas qu'en 25 ans à Paris on était passé du climat de Flers dans l'Orne à celui de Los Angeles, c'est pour ça que Pamela Anderson vit ici...

Un jour elle s'est plantée d'avion, a vu Paris plages sous 37 degrés avec des êtres allongés en rang d'oignon sur le sable, un humain, un rat, un humain, un rat, et s'est dit "I love this country", nue devant son miroir, recouverte d'huile à pizza calzone, en tous cas c'est comme ça que je l'imagine. J'étais bien, à l'aise, en slip sur ma terrasse, très important de faire rêver l'auditeur, jusqu'à ce que je lise le rapport du Giec, les experts en climat, c'est comme Evelyne Dhéliat mais sans la choucroute parce qu'eux passent pas à la télé, rapport paru lundi. 

Et là j'ai réalisé que le fait qu'on boive toujours des Spritz en terrasse à 22h alors qu'on devrait tous tourner à l'Occilococinum n'est pas normal, c'est un signe de la fin du monde, maintenant on a des moustiques 9 mois sur 12, je dois me couvrir de spray à la citronnelle, les 2 tiers de l'année j'ai la même odeur que les toilettes de ma marraine. En novembre, on voit des mecs porter des claquettes, moi je m'en fous, le look des gens ça me passe au-dessus, ce qui explique pourquoi on a de si bons rapports, Nagui, mais Cristina Cordula, elle va se pendre avec les manches d'un petit haut pour taspé des Reines du shopping en voyant ça.

Que nous a dit le GIEC ? Qu'il faut agir, et pas dans 4 ans ou 4 mois, là, il faut qu'on se sorte les doigts du postérieur, et même la tête, ce doit être pour ça qu'on ne voit rien, parce que quand il s'agit d'occulter la réalité, d'un coup on est très souples, il y a 7 milliards de fakirs. Là on n'en est même plus à arrêter le changement climatique, on essaie de le limiter, c'est la même chose que quand Kylian MBappé déboule sur un terrain et que le gardien de l'équipe adverse se dit "je vais faire ce que peux, mais je le sens pas". 

Si on prend 2 degrés de réchauffement au lieu des 1,5 prévus par les accords de Paris, la moitié des animaux crèveront, dont les tortues marines, ces bêtes qui ont la même longévité qu'Alain Juppé. Le panda devra migrer vers le nord de la Chine parce qu'au sud il fera trop chaud, c'est comme chez nous, Shenzhen, qui est au sud, c'est l'équivalent de Cannes, il y a de vieilles Chinoises avec des collants léopards qui adorent Eric Ciotti, qu'elles appellent "petit panda chauve". 

Seulement dans le nord, c'est la montagne, le bambou n'y pousse pas, or le panda se nourrit de bambou, donc c'est comme nous quand on gravit le Mont Blanc et qu'on réalise qu'il y a pas un Quick. Avec 2 degrés d'augmentation, les sols s'assèchent, la mer chauffe, fini l'élevage et la pêche, Gérard Larcher va devoir manger son chat s'il veut éviter de devenir vegan. Et les réfugiés climatiques, ce sera pas l'Aquarius avec 50 gonzes, les mecs pour fuir les après-midis à 55 degrés vont attaquer les navires Costa, foutre à la baille Hervé Vilard et Stone de la Croisière Age Tendre, et venir par centaines de milliers. On va récupérer tous les arabes, j'essaie de trouver un truc qui pousse vraiment les gens à changer.

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.