Hier, Johnny Hallyday a décollé du Bourget pour rejoindre sa dernière : Saint Barth, dans les Antilles. Une destination que beaucoup d'entre nous n'atteindrons jamais.

Le corps de Johnny est donc parti à Saint-Barth. Oui, il est passé de Marnes-la-Coquette à Paris Madeleine et là est à St-Barth. C’est-à-dire que même décédé Johnny a des week-ends plus sympas que moi qui suis vivant. St-Barth, c’est magnifique. C’est comme un poster de centre de bronzage mais en vrai.

L’île a été découverte en 1493 par Christophe Colomb, qui, ¼ d’heure après y avoir accosté massacrait la population locale, son hobby. Puis il inventait le short de bain fluo, le mojito, et disait au seul autochtone encore en vie :

Coco, il te reste une jambe que j’ai pas découpée, tu sais quoi, t’as 2 minutes pour inventer le transat et le métier de plagiste parce que là j’ai une grosse envie de chiller à la cool. 

La sépulture de Johnny est donc à St-Barth, ce qui perturbe les fans, qui n’ont pas d’endroit où se recueillir, alors que par exemple si Chico pète un plomb et trucide les Gypsies en les étranglant avec une corde de guitare flamenco, on sait qu’ils seront enterrés sous le hall B du parc expo de la Porte de Versailles lors du Mondial de la Caravane. 

Une polémique s’est donc déclenchée : certains proches affirmant que jamais ils n’ont entendu Johnny dire : Je veux être enterré à St-Barth. Quand on est dans les îles, on dit plein de choses, comme : étale-moi de la crème solaire ma loute, ou non plus bas la crème ma chérie, ou encore, non un peu plus haut la crème, voilà, là, oui je sais le soleil n’a pas accès à cet endroit du corps, c’est un renfoncement, on s’en fout étale, mais on parle rarement de la mort. Moi dès qu’il fait plus de 24 j’ai déjà à peine l’énergie de réclamer le Voici à mon voisin de serviette pour voir si Jenifer a des varices, c’est pas pour me taper des discussions sur ce qui se passera quand je serai raide comme un bâtonnet de colin surgelé ou Jean-Michel Banquer.

Seulement Bruno Magras, le président de la collectivité, c’est-à-dire le boss de l’île - c’est comme le chef de l’équipe des rouges sur Koh Lanta mais en propre - lui dit que Johnny avait émis le souhait d’être enterré à St-Barth. C’est normal, il y a passé ses plus belles vacances, entouré de sa famille, au soleil, avec plus de sel sur la peau qu’il y en a sur une frite belge. C’est pas pour finir dans un cimetière du 9.2 avec vue sur le périph. On a tous envie d’être inhumé dans un lieu qui signifie quelque chose pour nous : Rocco Siffredi sous un baobab, Franck Ribéry dans le jardin de Zahia. Parce que Johnny, c’était une star, mais surtout un mari et un père. Quand à Bercy, 10 000 fans crient votre nom, vous êtes content, vous dites : Alors 10000 x 50 euros, ah oui quand même, je vais faire un rappel, mais quand votre enfant pour la 1ère fois dit papa, à l’intérieur vous explosez de joie. Quand 5 ans plus tard, il dit papa 10 fois la minute, vous dites, ta gueule Théo ou je te mets à la DASS, mais la 1ère fois, c’est magique.

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.