Tanguy, Booba s'est fait cambrioler.

Oui, Booba, c'est ce rappeur que le grand public a découvert cet été à l'occasion de l'organisation par l'aéroport d'Orly du 1er combat de free-fight français. 

Il avait tenté de trucider un autre rappeur, Kaaris, en plein duty-free en tapant dessus avec un flacon de Terre d'Hermès, le directeur de Sephora avait déclaré "enfin une baston qui a de la gueule". 

Plein de gens adorent Booba, il a 3,2 millions d'abonnés sur Instagram, soit 3,2 millions de plus que Yannick Jadot d'Europe Ecologie les Verts, puisqu'il est le seul à avoir un nombre d'abonnés négatifs, -126. 

Se moquer de Booba est donc risqué, parce que dans la minute on peut voir sa page Facebook saturée de commentaires comme "va crever, sale tarba" ou "je suis réellement outré par votre chronique", ce à quoi d'autres auront répondu "tu veux dire quoi là, gros ?", alors la personne écrira "non je voulais dire qu'il aille se faire ken par un pingouin, ce boloss", et les autres répondront "ah ok". 

Mais les menaces, j'en ai rien à faire, parce que je suis un rebelle, je bouscule l'ordre établi, "aux chiottes Macron", non ça en fait, tout le monde le pense, "aux chiottes Edouard Philippe", non, c'est pareil, "aux chiottes Agnès Buzyn", non, les gens ne savent pas qui c'est, bon bref, je suis un rebelle. 

Et en plus je ne vais pas me moquer, parce que Booba, dimanche soir, s'est fait cambrioler, et que c'est une expérience traumatisante, on a l'impression que c'est à nous qu'on touche, d'où le fait que moi je laisse toujours ma porte d'entrée grande ouverte avec écrit "venez".

Les faits se sont déroulés avant-hier soir, entre 20h et 22h30, ça veut déjà dire que ce sont des gens qui n'ont rien à foutre ni du JT ni du film du dimanche qui ont fait le coup, l'étau se resserre. 

Booba n'était pas là, au même moment, il dédicaçait son livre à Paris, limité à 200 exemplaires, donc le bouquin vaut 300 euros, si Guillaume Musso faisait ça, aujourd'hui il serait plus riche que Bruno Le Maire s'il créait une taxe sur les gens qui utilisent l'expression "au jour d'aujourd'hui".

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.