Le monde entier plante des arbres sauf au Brésil où Bolsonaro, le président teubé, est en train de tout défricher. Et les stars s’y mettent, comme ces cons du show-biz flinguent la planète avec leurs voyages en avion, pour compenser, ils plantent, Hollywood, c’est Jardiland. Bella Hadid, 600 arbres déjà.

Comment vous expliquer, parce qu’ici à Paris, il n’y a pas d’arbres, les rats les ont mangés ? Un arbre, c’est une sorte de ficus sur lequel aurait uriné un cycliste dopé du Tour de France. Certains sont centenaires, comme pour nous Alain Duhamel. Et les zadistes ainsi que les écureuils s’en servent de maison, pour les différencier, l’écureuil a la queue touffue et moins de haine contre le capitalisme. Les arbres, c’est formidable, prenez les villages Center Parcs, sans arbres, ce serait juste de petits pavillons à la con en plus, on verrait chez les voisins, et le problème à Center Parcs, c’est qu’on est pas sur des célibs à gros seins, il y a rien à mater, on est sur des familles, un papa une maman 3 gosses tous en tenue de sport, donc à moins d’être de la Manif pour Tous ou d’être Hervé Mathoux, on se tripote guère en regardant ça. 

Non Center Parcs, c’est valable parce qu’il y a des arbres, donc des bêtes, à qui on jette des Pitch, si bien qu’en 6 mois les lapins ont le même problème de surcharge pondérale que nos enfants, j’ai des amis qui sont repartis avec 2 lapins et ont laissé leurs gamins à Center Parc, ils ont confondu, ils s’étonnaient un peu de voir Théo et Emma faire caca partout dans la voiture, mais ils ne sont pas posés plus de questions. Aujourd’hui les petits vivent dans les bois, comme Francis Cabrel, ou Jean-Pierre Treiber il y a longtemps.

Mais pourquoi, me direz-vous, est-ce que je parle des arbres ? Et bien parce que tous les écolos en mousse, les sauveurs de la planète de la dernière heure, se sont mis en tête l’idée qu’il suffirait de planter des arbres pour que tout soit réglé. 

Les mecs arrivent chez Truffaut, prennent 3 bonsaïs et disent à leur femme « ma grosse loute, fous-moi ça dans le coffre de la caisse, fini la culpabilité, on est au niveau de Nicolas Hulot, allez on va chez Courtepaille fêter ça en bouffant chacun trois veaux ». Bella Hadid, par exemple, qui est une top-model américaine d’origine néerlando-palestinienne, c’est-à-dire que si un jour elle fait l’intifada, elle lancera de grosses boulettes de shit, Bella Hadid déprime. 

Elle prend l’avion 250 fois par an, pour rien en plus, puisqu’elle défile sur des podiums, ce qui est moins chargé de sens que de faire promoteur immobilier à Alep. Donc elle s’est dit « je pollue, je suis un étron, si je pouvais, je me suiciderais en lisant un livre », mais là elle a ajouté « pour compenser, je vais planter des arbres ». 

Tout le monde fait ça, chez Faguo, une marque de fringues pour bobos décatis, un T-shirt acheté = un arbre planté, si vous prenez juste une chaussette parce qu’il vous manque une jambe, vous êtes le mari de Martine Aubry et un jour vous l’avez contredite, ils plantent une jonquille. Sur NRJ, la station où petit j’écoutais Marc Scalia annoncer le nouveau Jason Donovan, là aussi Manu Lévy, qui fait la matinale, à chaque auditeur pris à l’antenne, plante un arbre, il se lève à 4h du mat, fait le 6-9, ensuite file en forêt avec les boutures, une vie d’esclave, il vaut mieux bâtir un stade au Qatar que de bosser sur NRJ. Nous à France Inter, nos auditeurs sont plus âgés, donc on les enterre sous de l’humus, ça fait du compost, qu’on donne à NRJ. 

Les arbres, c’est la nouvelle mode, moi l’autre jour, à ce petit bal costumé, je suis venu en arbre, et bah je suis reparti avec une vingtaine de 06, un copain s’était déguisé en Hitler, il n’en a eu que deux, malgré le retour de l’antisémitisme.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.