Tanguy, être député En Marche, c'est devenu compliqué.

Oui, c'est encore moins drôle à faire comme métier que joaillier pour entrecôte pour les Ribéry ou Blaise Matuidi. 

Il y a un an et demi, ils étaient tout neuf, tout frais, ils sentaient le savon, ils se prenaient en photo devant l'Assemblée, émerveillés, 20 minutes plus tôt ils étaient ostéopathes ou comptables, Macron à la base, n'avait personne, à part Bayrou, Collomb et Richard Ferrand, la République en Marche, c'était un Ephad, donc les premières personnes nées après 71 qui se sont présentées, il leur a dit "wesh les gros, bienvenue dans la team France, ici on est cool, on est connecté, la France on la prend on la retourne, fuck la CGT et tous les conservatismes", et les députés vivaient un rêve éveillé, tel Peter Doherty s'il gagnait à un jeu concours un séjour à Medellin. 

Mais 16 mois plus tard, le rêve est devenu un cauchemar pire que celui où on arrive au collège avec ses chaussons, encore pire que celui où on arrive au collège avec les chaussures de Nagui, c'est un enfer. 

Premier épisode de cette déconfiture, Joachim Son-Forget, le député des français de Suisse, donc techniquement c'est un professionnel du tennis tricolore, pendant les vacances, a pété un de ces câbles, même chez la Fibre d'Orange ils n'avaient jamais vu ça. D'abord il a écrit sur Twitter à Esther Benbassa, sénatrice Europe Ecologie Les Verts, ça existe encore, ils sont 3, protégés comme par des gardes, comme les rhinocéros en Afrique. Il lui écrit qu'elle a un pot de maquillage sur la tête, LaREM lui tombe dessus, il se photographie avec un gilet pare-balles, puis avec un sabre jedi, puis avec la peluche du phacochère Poumba dans Le Roi Lion, bref si le CV d'Arielle Dombasle prenait vie, il apparaitrait sous la forme de Joachim Son-Forget. Sur Twitter, il a écrit des choses incompréhensibles comme "on va pas passer notre vie à sucer des", et là il y un émoji licorne, sucer des licornes, je vois pas, j'ai appelé un ami qui bosse à la chaine Equidia pour lui demander si c'était un fantasme dans le milieu, il m'a dit "non, pas contre masturber un poney, ça c'est notre truc".

Bref il est devenu fou, a quitté LaREM, a fondé son propre parti, et Benjamin Griveaux, alias la République en personne selon lui-même, a déclaré, "Forget Forget", calembour qui lui vaudra à vie l'absence de toute citation dans quelque recueil de bons mots que ce soit, si Oscar Wilde avait su que derrière il y aurait Griveaux, il aurait pondu au maximum 4 aphorismes en se disant "rien qu'avec ça, la concurrence est cuite sur 200 ans". 

Oui, être député LaREM, c'est affreux, quand on ne devient pas fou, on est menacé, parce qu'ils sont aussi détestés que les salsifis dans une classe de CM2, et donc reçoivent des lettres anonymes. Cette semaine, ça n'a pas arrêté, il y a d'abord eu Jean-François Mbaye, député En Marche du Val-de-Marne, il a eu une lettre, s'est dit "tiens, c'est peut-être la réponse de mon courrier au Père Noël, je lui avais demandé un boulier pour compter le nombre de gens qui kiffent encore Macron", mais déception, il était écrit "on va te mettre une balle dans la tête". 

Tous les matins on se fait beau, on met des crèmes, on se rase, à partir de 40 ans on s'épile le nez, les oreilles, parce qu'on a même des poils qui poussent dans l'iris des yeux, et là des gens veulent tout gâcher en y mettant une balle. Mais moi j'en ai parlé à ma conseillère Sephora, elle m'a dit "c'est n'importe quoi".

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.