« vive Merah » a été taguée ce week-end sur la maison de Latifa Ibn Ziaten, cette mère dont Mohammed Merah a assassiné le fils militaire, et qui depuis porte un discours de paix, il faut y aller, moi un refus de priorité, j’ai la haine sur 3 générations, elle perd son enfant et a le courage de propager la tolérance

La peinture, c’est formidable, regardez toutes ces œuvres incroyables, l’Origine du Monde de Courbet, qui montre ce qu’était l’humanité avant la création du rasoir Gillette Venus. La Joconde, qui vous suit du regard où que vous soyez dans la pièce, la fois où je l’ai vue, j’ai failli porter plainte pour harcèlement, et le pire c’est qu’en même temps elle suivait des yeux un touriste allemand en short, il me l’a dit, c’était très chaud, on se serait cru au Cap d’Agde à la soirée trio. 

C’est la peinture qui a permis à Michel-Ange de réaliser la fresque de la chapelle Sixtine, c’était le Valérie Damidot de l’époque, sauf que lui peignait Adam, le 1er homme, le 2ème s’appelait Jean-René, je crois. Le Adam de Michel-Ange était hyper-baraqué, ce qui ne permettait à personne de s’identifier, c’est pourquoi le peintre lui a mis un micro-pénis, et on a tous pu se dire « je suis Adam ». Et puis avec les peintures on peut se faire des tétons en marbre, comme le disent ceux qui refusent d’employer l’expression « couilles en or », dont moi, hors de question que je dise ça un jour. 

Par exemple, un Van Gogh, ce peintre qui se découpait lui-même, c’était une sorte de kebab humain, si Benoit Hamon avait vécu à cette époque-là et l’avait croisé, il l’aurait mangé, ça peut se vendre 150 millions de dollars aujourd’hui. Bref, la peinture, c’est super, sauf que tout le monde n’est pas Rembrandt, à part lui-même et son fils, qui n’a pas eu le même parcours que son père, puisqu’il est devenu instagrameur, en 1660, ce qui est totalement con, il se peignait lui-même en slip sur des toiles avec les pectos huilés et disaient aux gens dans la rue « bah allez-y, likez ». Et certains, avec de la peinture, font de belles saloperies, comme taguer la maison de Latifa Ibn Ziaten, cette mère d’une des victimes de Mohammed Merah, qui depuis lutte contre la haine, ce qui est plus dur que d’y céder, elle est au niveau 400 sur 400 de la résilience, quand il pense à elle, Boris Cyrulnik est aussi moite qu’un gros lézard trop resté au soleil.

Cette dame, donc, on a envie de la respecter, ou au minimum de la laisser tranquille, même Daniel Riolo et Jérôme Rothen sur RMC auraient pu avoir envers elle des propos élogieux, avant de hurler « bon, c’est pas tout ça, on repart sur le top 10 des petites catins du sport, ces poufiasses ». Mais non, il a fallu qu’un ou des gens utilisent de la peinture pour taguer la maison de Mme Ibn Ziaten, elle a elle-même tweeté 4 photos des tags, donc amis de la poésie, de l’amour, et des petits zozios qui copulent dans des fourrés fleuris, éteignez, c’est garanti 100% haine. D’abord a été écrit « vive Merah », or je rappelle que ce dernier a tué des enfants à bout portant, ce qui en théorie vous garantit après la mort une place sans slip sur les genoux de Satan alors que lui est en érection, et il a le membre en feu, comme lors d’un barbecue où un monsieur ivre se serait confondu avec une merguez. 

Par conséquent non, pas « vive Merah », et à moins qu’un homonyme un jour sauve 1200 chatons de la noyade en direct sur la chaine Animaux, jamais on ne dira ça. Ensuite sur la maison, a été peinte la phrase « Juif bientôt mort », c’est un classique, on ne peut pas se tromper, autant « je ne sais pas trop trop bien si j’aime ou pas les juifs » est rarement tagué, parce que ça suscite une réflexion, or un mur n’est pas là pour ça, sur un mur on joue au tennis quand on est seul ou dépressif, à part Nadal qui s’il le fait provoque l’effondrement de la baraque, bref « Juif bientôt mort », c’est direct, clair, précis, l’antisémite sait ce qu’il veut. Voyez Hitler, il n’était pas connu pour être rongé par le doute, sinon il aurait fait des chansons sensibles et introspectives et ce serait devenu Adolf H, le Dominique A d’alors. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.