Tanguy aime Jack Lang,une star tellement ultime selon lui que les marques lui offrent des fringues, 200 000 boules de costards Smalto en 5 ans ! Tanguy lui sur la même période, on lui a offert un pull Célio...

Il y a deux choses que je vois depuis que le jour de ma naissance, mon zizi et Jack Lang, pour les différencier, Jack Lang, c'est celui qui a longtemps porté un col mao. 

Tout français né entre 1922 et aujourd'hui connait Lang, puisqu'il fait la plus longue carrière du monde, à côté Drucker c'est un stagiaire de 3ème acnéique qui fait couler les ristrettos. A 80 piges, il est toujours en train de bosser, à l'institut du monde arabe, un job super, si on aime la culture et qu'on est pas raciste, donc sur le total des français, il y en avait 14 qui pouvaient prétendre au job, c'est lui qui a été choisi. 

C'est toujours lui qui est choisi, parce qu'il a un réseau grand comme le corps d'Edouard Philippe, cette chose longue et blanche qui étalée l'été sur la plage fait dire aux enfants "maman, j'ai trouvé un os de seiche". Il faut dire qu'il a tout fait, Lang, il a été conseiller de Paris, maire de Blois, et surtout ministre de la culture de 81 à 86, où il a été plus frénétique qu'un castor sans queue soucieux de faire aussi bien que ses congénères au moment d'édifier un barrage. 

Il a fait construire l'arche de la défense, l'Opéra Bastille, la Bibliothèque Nationale, tous les bâtiments moches qui 30 ans plus tard tombent par petits bouts sur les gens qui se baladent et donc meurent, c'est lui. Il a lancé la Fête de la reprise atroce à la flûte pourrie, de la biture et de la baston à 4h du mat, que lui a surnommé Fête de la Musique. 

Une horreur, à chaque fois que je l'ai faite, à mon 4ème groupe de rock-ska festif, j'avais envie de rejoindre Daech pour annihiler l'occident. Il a fait la Fête du Cinéma, quand j'étais jeune, on payait le 1er film, les autres étaient à un franc, pour avoir une place en salle n°2, il fallait quitter la salle n°1 20 minutes avant la fin du film, une vraie connerie, de 86 à 93, j'ai pas vu une seule fin de film, Cocktail avec Tom Cruise, j'ai même pas pu noter la recette du Tequila Sunrise, toute ma jeunesse j'ai été obligé de me défoncer à la Valstar.

Bref, la moitié des fêtes et des monuments sont dûs à Jack Lang, s'il n'avait pas existé, on serait en train de s'ennuyer comme des rats morts, ou des rats vivants si on habite Paris, dans des terrains vagues à la noix. 

Ce mec est donc une légende, quand il mourra, en 2080, il faudra le naturaliser, comme ma tante a fait avec son teckel, afin de l'exposer à l'ENA pour montrer aux jeunes fainéasses d'aujourd'hui ce que c'était, un type qui bûche, et même là, si vous passez un titre de techno transe, le Lang empaillé commencera à bouger du boule. Jack Lang, c'est la dernière star de la politique, et comme toute star, il est bichonné, tous les matins, sa domestique, qu'il surnomme Jack Lang parce que ça lui rappelle le nom de quelqu'un qu'il adore, lui fait sa teinture Hom Color 50 Nuances de Black, lui dit "maitre, quel costume voulez-vous enfiler ?", ouvre la porte du dressing, et là 1500 costards attendent, pour vous donner une idée, Laurent Wauquiez en tout a 2 fûtes, une parka rouge trouée et un anorak moche de la région Auvergne-Rhône-Alpes, quand il croise des gens, ils le prennent et le foutent dans la poubelle jaune. Lang, c'est une actrice d'Hollywood sans la biporalité et le botox, il est tellement à fond sur le staïle que s'il croise en soirée un homme qui a le même petit top que lui, il se suicide en avalant 160 petits fours.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.