Depuis 1862, on comptait 69 miracles à Lourdes mais depuis hier, un 70e miracle s'est ajouté à la liste : celui de la guérison de Sœur Bernadette Moriau. Tanguy Pastureau vous raconte tout.

L'Église catholique a reconnu hier le 70ème miracle de Lourdes. Oui, c'est fou, ça donne envie de croire en Dieu et de tendre le majeur en direction des Bogdanov en leur criant : "Tiens, bah, je vais vous dire où vous pouvez vous le foutre, le Big Bang, les frérots". 

Hier, alors que la France, après 3 jours de neige, reprenait le contrôle qui de sa Fiat Punto, les gens, qui de sa Maserati MC12, Neymar, l'église nous révélait l'histoire de Sœur Bernadette Moriau. Cette dame, qui a 79 ans, c'est-à-dire que si Aznavour la croise, il lui dit "ça va gamine ?", souffrait d'une atteinte pluriradiculaire des racines lombaires. C'est-à-dire qu'à côté d'elle, Gérard Collomb, c'était un danseur hip-hop. Depuis 87, elle ne pouvait presque plus bouger, ce qui est terrible parce qu'elle a raté la Lambada en 89, la Soca Dance en 90, même sur Yakalelo elle ne remuait qu'un petit doigt, et dans un mariage, elle était privée de chenille, ce qui signifie s'être saoulé pour rien. 

En 2008, elle se rend à Lourdes, la ville où on vend des Jésus dans des boules à neige, ce qui est ironique vu qu'il a fini sur une croix en plein soleil, c'était l’ancêtre de Jean-Pierre Foucault et de Séguéla. En 2008, à Lourdes, on fête les 150 ans des apparitions de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous, qui l'a vue 18 fois. Soubirous a plus vu la Vierge que moi le livreur Colissimo alors que je commande des trucs 4 fois la semaine, il sonne pas, et marque absent sur le bon alors que je suis là. On est tous comme ça, Colissimo est clairement l'œuvre de Satan.

Bernadette Moriau témoigne, elle dit : "En 2008, dans la grotte de Lourdes, j'ai ressenti la présence de la vierge et de Bernadette Soubirous", ça fait du monde. Si vous voulez être peinard, allez plutôt chez les Patriotes de Florian Philippot, il y a personne. "Je n'ai pas demandé la guérison", ajoute-t-elle, "mais juste la force de poursuivre mon chemin de malade", c'est la différence entre une sœur et nous, moi j'ai une rhinopharyngite, je vois la Vierge, je lui dis : "Bonjour Marie, pouvez-vous faire un truc parce que le Fervex ça marche pas, je serais pas contre un coup de pouce", mais Sœur Moriau non, elle accepte la souffrance. On pourrait lui infliger des coups de bâton ou pire, une discussion avec Gilles Verdez, elle continuerait à se dire : "Bernardette, la Vierge a autre chose à faire qu'écouter tes petits soucis". Puis elle quitte Lourdes, rejoint sa communauté de Bresles, ce qui n'est pas un jugement de ma part, mais la ville où elle vit, Bresles, c'est dans le 60, et là, dit-elle, elle ressent dans son corps une sensation de chaleur et de bien-être, la même que Ségolène Royal quand elle voit une photo d'elle-même. 

La suite, c'est l'évèque de Beauvais qui la raconte dans un communiqué officiel. Monseigneur Jacques Benoit-Gonnin, qui écrit : "Le 11 juillet 2008, Sœur Bernadette rejoint sa chambre où elle se sent appelée à quitter ses appareils, une force lui dit vas-y marche", et elle lui obéit comme si c'était Pascal le Grand Frère. 

Elle retire son corset, son attelle de jambe et arrête son neurostimulateur, je rappelle qu'elle était quasiment paralysée, donc c'est comme si à Alger le président Bouteflika déboulait à la soirée disco de l'hôtel Sheraton des Pins et groovait en hurlant : "Ouhou ouhou let's all chant". Monseigneur Benoit-Gonnin poursuit, il dit : "Bernadette immédiatement se met à marcher", et sans échauffement. Moi le matin il me faut 7 minutes pour me traîner jusqu'à la cuisine alors que j'ai un F2, et me faire un quadruple Ristretto force 28, elle qui ne marche plus depuis 30 ans, s'est levée, a demandé à l'office du tourisme la carte des GR, mais elle a trouvé ça trop facile, donc elle a préféré préparer le marathon de New York. 

Elle va voir son médecin, qui ne peut que constater le changement, à côté Cristina Cordula qui saperait José Bové en Kooples ce serait une petite transformation, et le docteur reste coi. La médecine, c'est bien sympa quand on a une gastro, mais une dame en fauteuil qui se lève et direct appelle Kamel Ouali pour lui dire : "Bébé, intègre moi à ton staff, tu vas voir ce que c'est que de mover son body", elle ne maîtrise pas.

En 2016 le comité médical international de Lourdes, composé de médecins de partout dans le monde, vote, chacun rédige son avis, un type tente de lire ce qu'on écrit les médecins, mais c'est impossible ce sont des médecins, il se pend, et le comité conclut à la guérison inexpliquée. A l'unanimité moins une voix, c'est-à-dire qu'il y a un médecin qui s'est dit : "Une petite mémé de 70 piges paralysée se lève et est capable dans le ¼ d'heure de slamer à un concert de Shaka Ponk, non, ça va, tout est normal". 

Bref, une fois que la médecine a tranché, l'église peut reconnaître le miracle, Monseigneur Benoit-Gonnin dit que c'est l'œuvre de Dieu, parmi tous les gens qui souffrent, il a choisi Bernadette Moriau, c'est autre chose que d'intégrer l'équipe de Zazie après avoir beuglé du Muse à The Voice. Sœur Bernadette est la 70ème guérison inexpliquée de Lourdes, la grotte de la Vierge c'est mieux que Lascaux, où vous descendez mater 3 pauvres dessins de bisons en train de piétiner des homosapiens cradingues.

 Même Doc Gynéco, à Lourdes, pourrait peut-être retrouver l'usage de son corps et se déplacer, parler, à une vitesse normale. Pourrait, parce que c'est très rare, depuis 1862 il n'y a eu que 70 guérisons, soit autant que de gens qui ont réellement arrêté le tabac après avoir porté un patch, ou, selon l'angle sous lequel on voit la chose, il y a eu quand même 70 guérisons. 70 miracles. Bernadette Moriau nous écoute peut-être ce midi, en faisant sa séance de cardio + pilates sur du Bob Sinclar, alors je lui dis : Madame, profitez.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.