Dans un mois, vous pourrez suivre la palpitante cérémonie des Victoires de la Musique. Tanguy vous propose un tour d'horizon des nominés.

Cette semaine, sont tombées les nominations aux Victoires de la Musique. Oui, et c’est important, la musique, parce que sans musique, dans Taratata, il y aurait juste vous, Nagui, en train de demander à Noel Gallagher :

But why are you here ? Mais que fais-tu ici ? 

Ce à quoi il répondrait : I don’t fucking know ! je ne sais pas du tout, zut alors !

Sans musique, dans l’émission de Ruquier, l’invité arriverait en silence, et il entendrait Christine Angot dire à Yann Moix :

Celui-là je vais le briser. Il va partir pleurer chez sa mère, et je vais le finir à coups de pompes, ça fait 2h que j’ai pas vu mon psy, putain, je suis à cran. 

Sans musique, gare Montparnasse, au lieu de :

Tin tin tin tin en raison d’un incident technique, l’ensemble des trains est retenu en gare jusqu’au 17 juin 2019...

On entendrait la même chose mais sans tin tin tin tin, et ben on râlerait. C’est la petite musique qui nous calme. Si à l’hôpital pour vous annoncer que vous êtes malade, le médecin faisait :

Tou tou tou, tou tout you tou, il vous reste 6 mois,... 

On dirait : Merci docteur, 6 mois, génial, allez la grande vie, cet aprèm je vais à l’Aquaboulevard. 

Sans musique, quand on verrait Iggy Pop torse poil avec un vieux jean et 15 jours de cacas d’yeux sur la face, on lui donnerait un ticket resto. La musique, c’est un vecteur d’émotions. Je me souviens, la 1ère fois que j’ai entendu Celine Dion chanter la BO de Titanic, mais, je me suis mis à crier :

Attends, Leonardo Di Caprio, je viens avec toi sous l’eau. C’est pas grave de couler. le Parti Socialiste a fait ça il y a 8 mois ben aujourd’hui on réalise qu’on n’en avait pas vraiment besoin. Ce parti avait la même utilité qu’un distributeur de capotes au Saint-Siège.

Et chaque année, on récompense nos meilleurs chanteurs et musiciens, à travers une cérémonie longue comme un spring-break sans alcool qui se déroulerait à Limoges. La chose aura lieu le 9 février et sera animé par Daphné Burki, la dame plus pétillante qu’une Kanterbrau décapsulée avec sa dernière dent par un punk à chien. A côté de Burki, Sublet c’est Jean-Pierre Bacri quand il passe devant le siège des Républicains. 

La liste des nommés a été dévoilée, il y a du lourd, et pour toute la famille, d’Enzo, 12 ans, qui kiffe le peura à Mamie Ghislaine qui devient moite en écoutant Nostalgie, tout le monde est servi. Exemple, artiste féminine de l’année, on a Charlotte Gainsbourg. La seule femme de 45 piges à pouvoir porter un débardeur délavé sur un falzar troué et à rester élégante. Moi, une fois j’ai fait ça, le Samu Social m’a apporté un gobelet avec un bouillon chaud. Il y a aussi Louane, la chanteuse cucul à la candeur rafraîchissante et Catherine Ringer. Artiste masculin, on a Orelsan, le rappeur qui a toujours l’air triste. Quand on le voit on a envie de le dérider, avec une blague de Toto, une pénétration digitale ou moins sympa à faire, avec un sourire. 

Dans cette catégorie, il y a aussi Soprano et Bernard Lavilliers. Oui, j’adore Lavilliers. A chaque fois qu’il va en vacances quelque part, il fait un truc avec la musique du coin. 15 jours au Pierre et Vacances de Cuba : album salsa. Il loue un Air B’n’B à Kingston, Jamaïque, l’ile des défoncés pour qui Carla Bruni c’est Usain Bolt, il se met au reggae. Lavilliers, vous le lâchez en forêt de Rambouillet, il vous pond 15 titres où il chante sur des cors de chasse. 

Chanson de l’année, il y a du Louane, du Soprano, du Kyo. J’en connais aucune, je suis vieux, foutez-moi la paix. Kyo, moi c’est le cri que je pousse quand je me lève trop vite du canapé, à cause de mes vertèbres. Album révélation, il y a Juliette Armanet, chanteuse qui est passé 7000 fois sur Inter en 2017. C’est notre déesse. Quand elle arrive, on lui lèche les pieds en pleurant, tandis que Mathieu Gallet lui tend un café en lui disant :

Je ne vous mérite pas. 

Révélation, il y a aussi Petit Biscuit, un jeune de l’électro. Il n’arrivait pas à choisir son nom de scène, il a ouvert un placard, a vu des biscuits, s’est dit, je prends ça. Prince avait fait pareil. il avait des prince de Lu et des Pépitos. Il s’était dit, pépito, ça fait latino. Si un jour, dans 40 ans, il y a un mec qui construit un mur, ils sont capables de me foutre de l’autre côté, donc il a pris Prince. Moi j’ai regardé dans mon frigo, comme pseudo, je peux prendre Tetravac, c’est un des 140 vaccins que je vais coller à mon fils et qui attendent dans la porte parce qu’il supporte pas les piqûres, enfin moi. 

Album de chansons, on a Brigitte, le groupe, pas la 1ère dame. Elle ne chante qu’en privé, Dodo l’enfant do à son mari pour l’endormir le soir. Album rock, on a Shaka Ponk, le groupe qui à la supérette ne s’arrête jamais au rayon shampooing. Album musiques du monde, on a Oumou Sangaré, une malienne, M, qui a fait un album de musique du Mali, et Amadou et Mariam, des maliens, donc en fait le monde, c’est le Mali, vous faites Bamako-Tombouctou en mobylette, vous pouvez dire à vos amis, j’ai fait le tour du monde. 

A noter que la cérémonie sera retransmise en direct sur France Inter, donc on va peut-être diffuser du Kyo sur cette antenne, l’ensemble des fans de Juliette Armanet va claquer un infartus, si en plus Soprano rafle 2 victoires, le lendemain de la cérémonie on aura Jean-Paul Boudecroux, président de NRJ, qui viendra changer la serrure et prendre possession des lieux. Donc allez Juliette, on t’aime. Palmarès dans un mois. 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.