L'Assemblée nationale a bien changée avec cette nouvelle législature. Avant ils faisaient la sieste après le déjeuner. Maintenant, ils font du sport et de la méditation. Une révolution culturelle pour l'hémicycle est en marche.

Hier à l’Assemblée Nationale, on a médité. Oui, avant, l’Assemblée, c’était un repère de vieux types qui tisaient et se baffraient comme des petits porcs, puis dormaient toute l’après-midi, ça fait ça la digestion. C’est pour ça que Lily-Rose Depp ou Kate Moss ne dorment pas. Mais c’est fini, aujourd’hui l’Assemblée, ce sont de jeunes députés En Marche rasés de près, qui viennent à vélo débattre, entre deux cours de pilates, et pour qui le pays c’est important mais pas autant que leur bien-être intérieur. 

Certains se sont même mis à la méditation, activité qui permet de faire une bulle autour de soi et s’isoler. C’est l’équivalent d’une adhésion au Modem de François Bayrou, on est seul. On peut centrer toute son énergie sur une partie de son corps, comme DSK l’a longtemps fait, mais en prenant une autre partie de son corps que lui, ou ne penser à rien. Ainsi Nabilla fait de la méditation malgré elle. Et après, quand on rouvre les yeux, on est bien, aussi zen qu’un chasseur qui aurait tiré sur son fils en le prenant pour un sanglier et qui réalise qu’il vient de gagner 10 ans de frais de scolarité.

Deux députés, un En Marche, Pacôme Rupin, qui à cause de son nom n’a pas été admis à la France Insoumise, et Delphine Batho, une socialiste, classée dans les espèces en voie de disparition par le WWF, méditent. C’est-à-dire que quand un adversaire les prend à partie dans l’hémicycle, ils se mettent en position du lotus et lui disent :

Sois cool, man, tu dégages plus de mauvaises ondes qu’une radio qui diffuse NRJ. 

Ils sont épanouis, et ont en permanence sur la face le même air béat que nous quand on vient de faire l’amour. Donc le samedi soir après le Bistrot Romain. Par conséquent, ils se disent, si dans l’histoire tout le monde avait médité, Lee Harvey Oswald, qui n’avait qu’une Fiat Uno, n’aurait pas manifesté sa jalousie envers les riches à décapotables en tirant sur Kennedy. Charles IX, la veille du massacre de la St-Barthélémy, se serait dit :

Calmos n°IX, ok les protestants ils sont pas jouasses, ils ont le sens de la fête de Messmer s’il devait hypnotiser Gilbert Montagné, mais est-ce une raison pour les trucider ? Non ! Ouvre les, tes putains de chakras. 

Avec un peu de méditation, Robert Ménard, qui a le sens de la formule choc, pourrait canaliser sa négativité et à terme bosser pour Publicis, ce serait lui l’inventeur des slogans, un Balisto chaque jour, c’est toujours ça que les migrants auront pas, ou, un coup de barre, une balle de la police municipale dans la jambe droite et ça repart. 

...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.