Tomorrowland, festival de musique électronique, débarque à l'Alpe d'Huez en avril 2019. Cette nouvelle a fait réagir Tanguy Pastureau!

La musique électronique se porte bien. Les jeunes en sont fous, enfin je crois, parce qu'à l'âge que j'ai, je ne connais plus de jeunes. Quand mon neveu de 17 piges récemment m'a dit qu'il avait Snapchat, je lui ai répondu qu'il aurait dû mettre un préservatif. Les DJ, ces types qui sautent derrière des platines en hurlant 4 fois la minute « put your hands in the air, levez les mains en l'air ! », il ne faut juste pas mixer dans une banque, parce que tout le monde croit que c'est un braquage, sont des stars. Il y a Calvin Harris, le DJ le mieux payé du monde : 50 millions de dollars par an pour faire danser des kids qui de toutes façons ont tellement la patate qu'ils grooveraient même sur des cors de chasse. Il y a Steve Aoki, qui a 40 ans, ce qui est très vieux dans l'électro, c'est le Balladur du gros son, lui compte en Beat Par Minute uniquement s'il y a du Viagra. Il y a Diplo, qui a collaboré avec Beyoncé, Madonna, Jay-Z… Pour vous donner une idée, Marielle de Sarnez, qui est en fin de carrière, a juste collaboré avec Bayrou. Il y a DJ Marshmello, qui mixe la face masquée. Du coup, personne ne l'a jamais vu, il a la même vie que la pudeur de Kim Kardashian, et David Guetta, bien sûr. Tous les étés, ces stars viennent jouer, avec DJ Snake, DJ Ridoo et Di-Gérard Lenorman, en Belgique, le pays qui alimente France Inter en humoristes. Le Maroc c'est le shit, la Belgique c'est les comiques ! Ils mixent au festival Tomorrowland, un truc énorme, 400000 festivaliers sur 2 week-ends, tous en train de bouger la tête, ou les pieds, ou le uque. Celui qui bouge pas, c'est soit qu'il est sourd, soit qu'il est mort. Vous envoyez Frédéric Lodéon, M. musique classique chez Radio France, à Tomorrowland, il se met à hurler "Ah yes, enfin de la musique, fuck Chopin", et il annule ses vacances à Vienne pour caler 2 semaines à Ibiza, le séjour "House, sex and ecsaty" organisé par Voltage.

Or, ça vient de tomber, comme dirait Gérard Larcher quand il regarde ses pectoraux, Tomorrowland déboule en France, en mars 2019 à l'Alpe d'Huez, sur tout le domaine skiable, de 1900 à 3000m d'altitude. 5 minutes à danser, avec le manque d'oxygène, vous cracherez vos tripes, donc ils vont juste caler Carla Bruni en session accoustique. Partout ça va péter du décibel, les loups vont se jeter du haut d'un ravin en hurlant "nous on préfère Mylène Farmer, elle est plus dark", et les pass sont à 825 euros les 7 jours pour la musique et les remontées mécaniques. C'est cher, là il y a des jeunes qui font chauffeur Uber avec leur trotinette pour se payer la semaine. En comparaison, si vous allez voir Nicolas Dupont-Aignan en meeting, c'est lui qui vous donne de l'argent.

Malgré le prix élevé des pass, le festival a obtenu un grosse subvention publique.   

400000 euros de la région Rhône-Alpes, dont le président est Laurent Wauquiez, le bellâtre incontinent de la bouche. Récemment il s'est lâché devant des étudiants dans une école, donc il s'est dit "la suite logique, c'est financer une grosse teuf d'électro", le matin il se met aussi du Biactol et samedi soir, si Bruno Retailleau lui propose de tirer sur un bang, il ne dira pas non. Le souci, c'est que Tomorrowland brasse plus de blé que l'usine Kellogs qui fabrique les Smacks, 25 millions de chiffre d'affaire pour l'édition belge, donc c'est comme si on refilait 1 million à Apple Music juste parce qu'ils diffusent le dernier Dominique A. D'autant que là, on ne peut pas parler de dimension culturelle, des milliers de gosses qui viennent se retourner la tête sur la musique de DJ les boules, si on filme l'évènement, ça va pas passer sur Arte. Moi quand j'étais jeune, j'écoutais du grunge, bon ben si la région Rhône-Alpes avait filé 900000 francs à Nirvana qui était pété d'oseille, je leur aurais dit "les gars, donnez plutôt la thune à Miossec, il a un budget bières de 800000, il faut qu'il boucle son 2ème album, mais c'est pas à 0g qu'il va le faire".

Et Wauquiez, en matière de subventions, d'habitude, il coupe, il a sucré celles de nombreuses assocations, et même du Centre de la Mémoire Arménienne locale, les types ont été obligés d'aller taper cent euros à Mathieu Madénian à la sortie d'un gala. Par contre, il verse 1 million d'euros par an aux associations de chasseurs, ces gens sordides qui butent des chevreuils innocents parce qu'à trois mois ils ont déjà une plus grosse quéquette qu'eux. Or là, comme le souligne le site du Petit Bulletin de Lyon, le maire de l'Alpe d'Huez, Jean-Yves Noirey, est un pote de Wauquiez, il était 33ème sur sa liste aux élections régionales, donc les 32 qui étaient devant lui ont dû tous recevoir de la région 4 Ferrari, deux villas, une navette spatiale. Ce qui expliquerait, selon ces journalistes, la subvention délirante de la région au festival Tomorrowland, ça revient à dire à la fête du brie de Meaux "désolé, les amis, on va plutôt financer Disneyland, il y a Peter Pan qui a besoin d'un nouveau collant vert, le sien est troué au niveau du bas ventre". Ou autre explication, Laurent Wauquiez pense vraiment que foutre à fond du Guetta dans les montagnes, quitte à déclencher une avalanche qui emportera les 3/4 de l'Alpe d'Huez, étant donné que la nature se venge toujours des outrages qu'on lui fait subir, est une riche idée. Si ça se trouve, au-delà des copinages et du fric qu'on lâche à n'importe qui, Wauquiez, c'est juste l'âme d'un jeune qui kiffe la grosse vibe enfermée dans le corps d'un quadra à cheveu gris. Dans ce cas, respect, et éclate-toi, Lolo.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.