Ce matin, Tanguy revient sur la victoire ce week-end de Teddy Riner, une routine...

Le grand gagnant du week-end a été Teddy Riner. Et ça fout des complexes, parce que moi le week-end, je glande, je regarde d’un œil vide Laurent Delahousse en me disant que ses mèches ont plus de vitalité que mon corps tout entier. Daniel Morin, éreinté par les 28 chroniques hebdomaires qu’il a à fournir à France Inter, qui a le même rapport à cet homme qu’a eue la ville de Nantes à la traite négrière au 18ème siècle, le week-end, devient aussi liquide que le pubis d’une ado qui verrait M. Pokora en slip.

Thomas Wiesel, qui est suisse, est lui épuisé naturellement, et seul un élément vraiment nouveau dans sa vie peut le réveiller, comme le fait de croiser un pauvre. Bref, nous sommes des loques, à part Leila, qui le week-end travaille, comme la semaine, et le reste du temps elle bosse, vous Nagui, qui avez l’énergie de Lorant Deutsch sous cortisone, il y a Grand Corps Malade, vous vous êtes Petit Corps Qu’a la Patate.

Et il y a Teddy Riner...

Samedi, le champion n’est pas allé au Maroc pour fumer des splifs comme nous, ou pour tripoter la chicha de jeunes garçons du cru comme nos stars de la mode ou de la politique, mais pour remporter son 10ème titre mondial en judo. 

Il a déjà 10 médailles d’or + celles en argent et en bronze, s’il les met toutes au four et les fond, il a de quoi se fabriquer une mobylette. Et samedi il a montré ses 10 doigts, c’est-à-dire qu’à partir de la prochaine, il doit utiliser en plus ses orteils et à la 21ème médaille d’or faire sauter le bas du kimono.

Teddy Riner, c’est un monstre

Il est hors norme, déjà physiquement, c’est l’équivalent de 14 Elie Semoun. Il fait 2m03, c’est-à-dire que quand il se balade dans la rue, il a les même sensations que nous quand on va au parc la France miniature. Il pèse 140 kg, seulement 10 de moins que l’égo de Jean-Luc Mélenchon, son tour de bras fait 53 cm, s’il serre son chien contre lui la bête explose, il a pris un lynx, et il chausse du 49 ½ , il n’enfile pas de pompes en vachette, il enfile directement les vachettes, si TF1 relance Intervilles, il sera sur la 2. Et il en est à 144 victoires consécutives, le matin, il se lève, fait un jus de fruits, ce qui consiste pour lui à écraser 4 kilos d’orange entre 2 doigts, puis dit à sa femme : 

Bébé je te laisse, je vais au championnat du monde, je fais vite, j’éclate 2 géorgiens un belge un nippon, je prends une douche, je fais semblant d’être ému alors que mon dieu mais quelle routine, j’en peux plus, à 7h je suis à la maison.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.