Oleg Sokolov, c’est un historien employé notamment par l’école de politique de Marion Maréchal, et qui a avoué avoir démembré une jeune femme, une histoire assez glauque.

Que devient l’ISSEP, l’école de Marion Maréchal à Lyon ?

Et bien, pas grand-chose, parce qu’il n’y a rien qui va dans cette école, déjà ISSEP, c’est l’anagramme de Pisse, et ensuite ils doivent être 70 à se battre en duel, il y a moins d’étudiants là-dedans que de jeunes filles à dire « allez banco, ça me tente » quand Roman Polanski les invite à boire un verre à la maison. 

En plus, le diplôme de l’ISSEP n’est pas reconnu par l’État, il a la même valeur que celui du meilleur papa que vous offrez à votre daron quand vous avez 6 ans, bref l’ISSEP est une impasse, comme le véganisme pour Gérard Larcher ou la transsexualité si on habite Kaboul. 

Mais bon, la petite Maréchal se démène, il y a des cours de géopolitique, mais aussi de la détente, on joue à la bataille navale, version particulière puisque les bateaux à coulercontiennent des migrants, et il y a, ça c’est véridique, desstages d’aguerrissement en nature, on apprend, en cas de danger (retour de Faudel, ouverture d’un kebab), à survivre 900 jours sous un rocher en mangeant juste des crottes de lapin. Bref, une saine ambiance, aussi éloignée du gauchisme qu’Alain Duhamel l’est des soirées house. 

Mais depuis 3 jours, à l’ISSEP, c’est la consternation, la même qu’il y aurait au Modem de François Bayrou si une dame avait attendu devant le siège du parti pour y adhérer. L’un des profs, Oleg Sokolov, 63 ans, historien russe spécialiste de Napoléon, cet empereur qui 200 ans avant l’invention du GSM cherchait déjà son smartphonedans sa veste, a avoué avoir tué sa compagne de 24 ans, Anastasia Yeshchenko. 

On a retrouvé le type samedi, ivreà St-Pétersbourg, pléonasme, dans la rivière, là, la police l’arrête, fouille son sac à dos, et trouve dedans 2 bras, vu qu’il a déjà les siens, ils se disent « il a dû vouloir nager plus vite », mais en fait, il a démembré Anastasia. Donc on l’arrête, et là il crache le morceau, en plus de ceux qu’il avait dans son sac. En fait, il voulait jeter les bras à la flotte avant de se suicider déguisé en Napoléon, sa passion, logique, si Allain Bougrain-Dubourg se suicidait, il enfilerait un costume de gros moineau avant de se jeter du haut d’un pin. 

Seul Emmanuel Macron, qui a comme passion lui-même, a son déguisement déjà sur lui. Et là, l’ISSEP est embêté, parce que Sokolov, c’est un ami, envidéo, on le voit avec Marion, elle ne se doutait de rien, quand il mesurait son bras et disait « flûte, ça va pas rentrer dans le cartable de mon neveu », elle se disait « il est barré », mais tout type qui se déguise est un malade potentiel, si ça ne tenait qu’à moi, la parade Disney, je les prends, je les fous tous en tôle. En même temps, le type semblait nickel, en 2003 il a eu la légion d’honneur, Mimie Mathy l’a eue aussi, bon bah quand on la croise on ne se dit pas « purée elle va me buter », non, on se dit « cette coiffure, ce devrait être interdit ». 

Mais en fait, il suffisait de fouiller un peu, en 2008, une étudiante russe de Sokolov avait déjà porté plainte contre lui pour l’avoir attachée à une chaise et menacée de la marquer au fer rouge, ce qui est le signe d’une personnalité équilibrée n°720 sur une échelle allant de 1 à 720 signes. Cette étudiante sortait avec lui, comme la jeune Anastasia qu’il vient de tuer, les filles russes craquent pour les vieux sapés en Napoléon, c’est pourquoi j’ai commandé hier un costume de Napoléon sur Amazon en livraison Prime, ensuite je vais me poster devant l’ambassade de Russie, normalement à 14h j’ai perdu ma virginité.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.