Ce week-end, c'est de le retour de l'émission "Danse avec les stars" sur TF1. Et le casting a mis des étoiles dans les yeux de Tanguy Pastureau.

Demain soir sur TF1, c’est le retour de Danse avec les Stars. Oui, c’est super ! Chez vous Nagui, on entend des gens chanter. Sur TF1 on voit des gens danser. La vie n’est plus qu’un vaste arc-en-ciel de bonne humeur. La Plaine St-Denis, c’est notre Broadway à nous. Si j’avais le sens du groove, je bougerais le bassin. Mais je suis breton et j’ai grandi en écoutant Alan Stivell gratter sa harpe l’air habité. Je suis donc aussi souple sur le dancefloor que le serait Abdelaziz Bouteflika sur Koh Lanta quand il faut rejoindre l’ile des jaunes à la nage. Danse avec les Stars, c’est génial, parce qu’on voit des stars et qu’elles dansent, alors qu’ici aussi on a des stars, Nagui, Philippe Lellouche, Daniel Mo…, euh, Nagui, mais tout le monde est collé sur sa chaise à parler, plutôt que de laisser s’exprimer son corps, comme l’ont fait Maurice Béjart, Patrick Dupont ou DSK, avec des fortunes diverses.

Cette saison va être énorme. Il n’y a que des nouveautés. D’abord, Laurent Ournac, co-animateur, est parti. Il a dit :

Je m’en vais pour réaliser un épisode de Camping Paradis, c’est un peu comme un film de Spielberg mais avec moins de dinosaures et plus de chipsters.

Traduction, il s’est fait virer. Personne ne quitte un prime sur TF1 le samedi où t’es payé comme Mbappé pour se retrouver avec 4 boloss en short qui entre deux prises se retrouvent à jouer aux boules. Donc la Une a réfléchi, s’est dit :

On a Sandrine Quétier, mais c’est une femme. Ok elles prennent moins cher, mais elles sont sensibles, si elle se met à chialer parce que Camille Lacourt a reproduit la scène de Dirty Dancing quand ils sont hyper-amoureux dans la rivière et que c’était trop beau, on est mal.

Ils ont donc décidé de lui coller non pas un mais 10 co-animateurs qui vont tourner, super idée, puisqu’il y en aura pas un qui connaîtra vraiment l’émission et que tout va foirer. Ainsi il y aura Nikos, le grec sans sauce, Denis Brogniart + un extincteur pour éteindre le feu de camp que par réflexe il aura allumé, Jean-Pierre Foucault, qu’on sort une fois l’an pour Miss France, là il va bosser 2 fois, ça sent le burn-out, ou encore Dechavanne. Ils ont chacun un seul prime, c’est plus une chaîne, c’est une agence Adecco.

...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.