Le prince George de Cambridge (le fils de Kate et de Wiliiam) est aussi aimé au Royaume-Uni que l’est le secret bancaire aux îles caïman ou la pilule du lendemain à Ibiza.

George est mignon, il a de beaux cheveux, il est bien sapé, c’est la première fois que je suis jaloux d’un gosse. Et la semaine dernière, il a fait sa rentrée, il a pris son cartable en or, son crayon HB 24 carats, son cahier avec écrit "God save mon arrière-grand-mère", et il s’est rendu à la Thomas’s School de Londres, qui coûte 20000 balls, c’est-à-dire 20000 boules en français. Pour ce prix-là, il y a une aire de jeu sur le toit et un atelier de poterie, donc c’est un coup à ce que dans 15 ans le prince se taille dans le Larzac vendre des santons en terre sur les marchés, après avoir épousé Zaz dans une yourte trouée, avec comme témoin José Bové en sandales, et la monarchie, basta, ce sera fini. Et pour ce prix, les repas de l’école sont fait par un chef, une sorte de Cyril Lignac mais qui cuisine au lieu de se taper des actrices.

franceinfo a ainsi dévoilé un extrait du menu de l’école, bruschetta d'avocat, filet de saumon sauce salsa, ça doit être un saumon super-chaud qui tortille du bassin, c’est Pippa Middleton en saumon, ragoût d'agneau à l’ail et maquereau fumé, ça, c’est un repas, même dans les écoles de sumos au Japon on bouffe moins riche... À la Thomas’s School ils ont les seuls gosses à faire du cholestérol.

Les tabloïds anglais, ces journaux pour lesquels la peau d’orange de Victoria Beckam est une info valable, a fait paraître ce menu, parce qu’ils traquent le petiot comme ils ont traqué Diana puis Kate, ils ont le même rapport à la famille royale que Luc Alphand avec les ours quand ce con va jusqu’en Sibérie pour les buter. Or, jeudi dernier, George a mangé des lentilles vertes du Puy, spécialité du Puy-en-Velay, l’antre de la marmotte argentée à grandes dents qui rayent le lychen, Laurent Wauquiez.

Et du coup, effet de mode, les anglais se sont mis eux aussi à acheter des lentilles vertes, la demande est la même que celle concernant les achats de boules quiès dans le voisinage de chez Céline Dion, énorme. A Londres il n’y a plus une lentille verte, pour en avoir, il faut téléphoner à un type qui avant faisait du crack, il passe chez vous avec un sachet de lentilles et vous dit, tiens goûte, c’est des bonnes, j’ai ai fait à ma mère hier avec une côte de porc, elle a plané toute la soirée, elle a vu Wauquiez nu faire l’amour dans un plat de lentilles à Virginie Calmels, c’était comme un rêve de Daniel Morin.

En fait, tout ce que fait le prince George, les Anglais le font aussi

Oui, c’est leur modèle, à l’instar de Kim Jong-un en Corée du Nord, mais avec une coiffure normale, parce que même quand Ray Charles coupait les cheveux de son neveu, ça rendait mieux. Exemple, en 2016, le prince George avait rencontré Obama, c’était le soir, le gosse était en robe de chambre, à la Strauss-Kahn, sauf que la sienne était fermée et qu’il ne s’est pas mis à murmurer "salut toi, tu tombes bien, j’ai 3 bouteilles de vodka-GHB dans le mini-bar". Et bien en 10 minutes la liquette était en rupture de stock sur internet.

Si demain George enfile un fute en velours et se colle la raie sur le côté, il est capable de remettre François Fillon à la mode. Heureusement qu’on ne l’a pas vu en Pampers Baby Dry, parce que dans l’heure il y avait 20 millions d’anglais en couches en train de faire leur rôt, chez nous, ça existe, on appelle ça une réunion des députés de la République en Marche.

Autant le prince Charles n’avait donné envie à personne de sortir en février par -8 en kilt avec un canif dans la chaussette, même Francis Lalanne est plus sobre, autant George est un prescripteur de tendances : Nagui, envoyez-lui un T-shirt Taratata, et demain ça passe sur la BBC, il n’y a pas de raison qu’il n’y ait que nous à devoir nous farcir les BB Brunes, ce sera notre revanche sur Waterloo.

Chez nous, en prescriptrice de mode, il y a Brigitte Macron, l’épouse de Dieu, seulement elle ne s’habille qu’en Vuitton, donc pour la suivre, il faut soit gratter des Banco, soit gratter Liliane Bettencourt, c’est pareil sauf qu’après on a des petites peaux mortes partout sur les pompes.

George, lui, est accessible, sa robe de chambre, elle coûtait 35 euros, et les lentilles vertes, j’ai vérifié, c’est 7,90 le kilo, et après, ça fait de beaux bébés, Wauquiez, entre 4 et 24 ans, n’a ingéré que des lentilles, et ben là il est déjà prêt à battre Marine Le Pen au second tour en 2022, ou à battre Marine Le Pen au second tour en 2027, alors que la spécialité de Tulle, c’est la farcidure, un pain de patates, bah ça a donné François Hollande.

Alors vive les lentilles vertes du Puy, qui nous rendent alertes et épanouis.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.