Caroline de Haas était l'invité de Jean-Michel Apathie sur France Info pour évoquer l'affaire Hulot. Elle en a profité pour balancer des infos sans les avoir vérifiées avant. Mais qui s'en soucie finalement ?

L'affaire Nicolas Hulot continue à susciter nombre de commentaires. Oui, avant, Hulot, dans l'imaginaire collectif, c'était ce grand couillon coiffé avec un bol à soupe faisant de l'ULM au-dessus de nids d'aigles dans les Andes. La première chose que les bébés aigles voyaient, c'était lui en polaire Décathon vert pomme et donc ils sautaient dans le vide en se disant : "Si c'est ça le monde, autant crever". 

Chaque matin, étant ado, je frottais mon corps qui change à l'aide du gel douche Ushuaïa Polynésie au Monoï, dont le parfum tendre et exotique venait masquer celui de la sueur et du sébum qui sortaient de moi à coups de grandes gerbes liquides. Puis, 30 ans plus tard, alors que je suis devenu cet adulte qui fait rêver l'auditrice de centre-gauche, Hulot a intégré l'équipe de la win du gars Macron, le ricain de la Silicon Valley déguisé en bouffeur de caldos du Touquet pour se faire élire.

Tout se passait bien. Hulot sauvait la planète. Un jour, il a dit à Edouard Philippe : "Doudou, si tu fais pas Notre-Dame-des-Landes, je te file le n° de Sophie Favier, je l'avais en 88 quand on était en même temps sur la une, avec un peu de bol, elle en a pas changé" et le projet d'aéroport est tombé à l'eau. Les zadistes, fous de joie, se sont enlacés, ce qui fait que leurs barbes se sont emmêlées les unes aux autres et qu'il a fallu les séparer à la scie sauteuse.

Bref, tout allait bien. Pour les français, Nicolas Hulot, c'était la conscience écolo au sein d'un gouvernement qui kiffe la croissance et les biftons. Un type bien, du genre de ceux dont on pourrait partager les toilettes sèches lors d'un week-end yoga et thé vert à la cambrousse. Seulement il y a eu ce nouveau journal, Ebdo, orthographié sans le h - c'est le rappeur Jul qui a trouvé le titre - qui a relayé une rumeur de harcèlement sexuel, que Hulot a démentie, puis une plainte pour viol classée sans suite à cause du délai de prescription, de 10 ans pour les viols, alors qu'il devrait être selon moi de 90 années minimum. 

Mais je suis peut-être un peu dur. Bref c'est comme ça, c'est la loi, donc techniquement, au stade où on en est, l'affaire Hulot, c'est aussi vide que le CV de Jérôme Cahuzac depuis 2013. Seulement plein de gens veulent le voir tomber. C'est ça, la politique. C'est très violent. Juppé qui en fait depuis 1916 est aujourd'hui aussi blindé qu'un tank russe. On peut jouer aux fléchettes dans son dos, il dit juste "ouille" et continue de marcher. 

Hier matin sur France Info, Jean-Michel Aphatie, le célèbre twittos, invitait ainsi Caroline de Haas, la militante féministe, et celle-ci s'est lâchée sur Hulot comme Teddy Riner sur le buffet Flunch s'il n'avait pas mangé depuis 20 minutes. Mais qu'a dit exactement Caroline de Haas ?

Et bien elle se met à dire : "J'ai eu des amies qui m'ont dit qu'elles avaient entendu des victimes parler de faits de harcèlement à propos de Nicolas Hulot".

Des potes qui ont entendu des gens dire des trucs, on en a tous, ça constitue pas une vérité. Avant de venir ici, je me suis pas arrêté, Nagui, à ce que Daniel Morin disait de vous. Elle ajoute : "Ça fait un an et demi que j'ai des informations qui me remontent". Cette dame, c'est l'AFP. Elle a 4 téléphones, 12 adresses mails. Toute la journée on l'appelle pour lui dire : "Bonjour, j'ai ma nièce qui a une copine dont le mari sort avec un mec qui pense que Hulot en mai 64 a joué au docteur avec la fille de la boulangère". 

Elle ajoute : "J'ai plusieurs éléments qui me sont remontés, au moins 2 ou 3". Aphatie, surpris, répond : "C'est grave, vous dites 2 ou 3, c'est 2 ou c'est 3 ?". Il a dû faire un bac S, on le plante pas sur les chiffres. Il peut remplir une grille de sudoku en une minute les yeux bandés sans les mains. Là, Caroline de Haas dit : "Bah j'en sais rien, parce que je les connais pas, les victimes". C'est-à-dire qu'elle balance tout ça avec zéro preuves. Zéro faits. Que dalle. C'est comme si moi je me mettais à crier : "Ouais on m'a dit que Didier Deschamps aimait la littérature, des amis l'ont vu sortir d'un bibliobus", ce qui signerait la fin de sa carrière dans le foot, les joueurs jugeant qu'ils ne peuvent pas continuer à travailler avec quelqu'un qui connait trop de mots. 

Et Caroline de Haas, qui est une fake news sur pattes, conclut en disant : "Comme j'ai 3 histoires qui me remontent, si ça se trouve, ça concerne la même personne". Si ça se trouve, même Columbo, le sosie de Borloo, quand il a commencé son enquête depuis 30 secondes n'est pas aussi flou. 

Donc résumons, cette dame va sur France Info, radio sérieuse, on a autant envie de déconner quand on l'écoute que de danser une valse à 4 temps quand on se cale sur la spéciale Booba de Skyrock, pour dire : "J'ai des amis qui m'ont dit que des personnes non identifiées auraient entendu des victimes, au nombre soit de 3, soit de 27, et que si ça se trouve ça concerne Hulot comme tout à fait un autre mec". 

C'est du délire, maintenant tout le monde peut balancer n'importe quoi à propos de n'importe qui avec que fiffe. Elle arrive en interview détendue, pas de préparation, les mains dans les poches, 3 rumeurs dans le micro, elle s'en va. Même le grand rabbin de France s'il venait parler des prépuces il aurait plus de trucs à dire.

Mais quand on n'a rien et qu'une radio nous invite, Il est possible de répondre : "Désolé, les gars, je vais pas me lever à 6'30 du mat juste pour voir Bruce Toussaint, même si c'est vrai que son côté nounours rassurant ne me laisse pas insensible, mmh". Restez au lit, tous, ou alors si quelqu'un a des infos sur Hulot, ça veut dire un acte, une plainte, un nom, un témoignage, qu'il y aille. Moi Hulot, je le défends pas, même je lui en veux. En 87 j'avais son déo à la pulpe de grenade, il tenait pas, à 15h je puais. Les autres de la classe m'appelaient le raton-laveur. Mais à un moment, il va falloir du concret. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.