Tanguy Pastureau nous le dit : "il y a 20 ans, on jetait des tartes aux gens, maintenant on lance juste la farine, ils sont à deux doigts de jeter en même temps de l’eau, une spatule, et dire à Mélenchon « tu sais quoi, débrouille-toi, dans 12 minutes je veux un cake ». Quel pays d’assistés."

Je crois que je ferais un bon Président de la République. J’ai tout : une expérience du suffrage universel, puisqu’en 3ème j’ai été délégué de classe. Une propension naturelle à apprécier les beaux volumes, l’Elysée 365 pièces, moi avec du wifi et Google Maps, je pense que j’arriverais à trouver les WC. Brigitte resterait, séduite par mon leadership, elle me dirait « toi t’es pas le genre à te faire gifler dans la Drôme, mon loup », pour la forme, j’y répondrais « non bébé, je suis le genre à dominer », alors que c’est faux, quand je promène mon chien, c’est lui qui décide de l’itinéraire. J’arrive pas à donner des ordres, même mon iPhone, quand je fais « dis Siri », derrière je me dégonfle et je lui dis « fais exactement ce que tu veux ». « C’est ta journée, Siri ». 

Mais bon, gérer un pays ça n’a pas l’air d’être complexe, en gros ça ressemble à une partie d’Animal Crossing avec des adultes en costume. Par contre, il faut faire campagne, et ça je refuse, c’est trop violent. La France, c’était un hexagone, c’est devenu un octogone. Les politiques, dès qu’ils sortent, ils prennent, des claques, de la farine, des œufs, les élections c’est le concours du meilleur pâtissier de M6 si Cyril Lignac avait viré SM. Macron, la semaine dernière, s’est fait baffer, 16 secondes plus tard il était à nouveau en train de serrer les mains des gens, je ne sais pas, il doit avoir l’habitude. Si ça se trouve il fait des soirées donjon, sans Lorant Deutsch, parce que c’est le seul à vous gonfler avec l’histoire du donjon. Et ce week-end, Mélenchon a été enfariné, il était tout blanc, s’il avait calé ensuite une réunion non-mixte à l’UNEF, les mecs le sortaient. La même chose devant le Salon du Livre, on lui aurait dit « enfin, vous êtes arrivée, Mme Nothomb », et il se retrouvait à écrire « pour René, amitiés, Amélie » sur la page de garde d’un vieux "Stupeur et Tremblements" juste pour avoir droit au resto ensuite avec l’éditeur. Vous vous rendez compte de la société dans laquelle on vit, il y a 20 ans, on jetait des tartes aux gens, maintenant on lance juste la farine, ils sont à deux doigts de jeter en même temps de l’eau, une spatule, et dire à Mélenchon « tu sais quoi, débrouille-toi, dans 12 minutes je veux un cake ». Quel pays d’assistés. 12 saisons de Top Chef pour arriver à ça.

Autre moment de tension ce week-end, Eric Dupont-Moretti, l’homme qui n’a jamais souri, était dans la Somme, il est tombé sur le candidat RN, Damien Rieu, c’est comme André Rieu sauf qu’il ne joue pas de violon mais du pipeau, et ils se sont aboyés dessus tels des yorkshires à leurs mèmères. Dupont-Moretti a fini par dire « oui, d’abord Julien Odoul il a fait des vidéos », Odoul c’est un RN et apparemment il y a des vidéos de son sexe qui circulent, filmées par lui-même, il doit préparer son biopic. Ce à quoi Rieu a répondu « et chez vous alors, souvenez-vous de Benjamin Griveaux », Griveaux était cet autre type qui avait filmé son sexe, ça a l’air d’être très courant, je n’ose plus aller dans les toilettes des aires d’autoroute, parce que j’ai toujours peur d’interrompre un tournage. Là je me dis : « 4 ans que France Inter filme mon visage, il est peut-être temps de leur donner autre chose ». 

Bref, quand les politiques ne s’humilient pas eux-mêmes, ils se font humilier par d’autres qui leur lancent des ingrédients, le samedi c’est farine, bientôt à shabbat ils vont recevoir des boulettes, et là ils entendront une dame qui crie « t’y as intérêt à tout manger, oh t’es tout maigre ». Autre exemple vendredi, François de Rugy s’est lui aussi fait enfariner à Nantes, ils ont essayé de le transformer en Petit Beurre, et son agresseur, une dame, lui a crié « Rends le homard », à Fillon on disait rends l’argent, et quand passe Jean Lassalle le public crie « Rends la Suze ». Pourquoi le homard, parce que Rugy était tombé lors du homardgate en 2018, il avait été filmé dans des dîners alors qu’il était Président de l’Assemblée entouré de homards, une personne sur deux sur place était un homard, quelqu’un qui vous disait « hé chérie, j’en pince pour toi » c’était soit un homard, soit un lourd, ensuite Rugy avait déclaré qu’il était allergique au homard, et qu’il détestait le champagne et le caviar, en fait, il était fait pour une vie passée au RSA et il ne le savait pas. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés