Dans sa chronique qui maltraite l’info, Tanguy Pastureau nous assure que les chats traversent une très très mauvaise passe en ce moment.

Oui, et ce pour trois raisons : 1- parce qu’avec le confinement, ils ont dû partager leur appart 24/24h avec leur humain, ce qui est dur pour eux, parce que le chat est moins sociable qu’une actrice sans coke 2- parce qu’ils attrapent le Covid, on en est à 2 chats infectés en France, ils ont des difficultés respiratoires, c’est-à-dire que quand le chat miaule, vous avez l’impression d’entendre le nouveau Brigitte Fontaine 3- parce que les chasseurs leur en veulent. Oui, les chasseurs, ces gens parfois un peu ivres mais pas toujours, parce que certains sont totalement défoncés, veulent tirer sur les chats. Pourquoi pas, ils tirent bien sur des faons, c’est pas moins mignon qu’un chat, et certains par erreur tuent un frère qui avait de charmantes fossettes, bon, à la morgue ensuite on découvrait qu’il avait un tatouage tribal dans le dos, donc on disait au chasseur « vous avez bien fait », mais…

C’est Willy Schraen, président de la FNC, Fédération Nationale des Chasseurs, que dans la communauté des sangliers on surnomme Fédération Nationale des cons, qui a fait cette proposition. Willy est lui-même un beau bestiau qui fait 4 fois l’envergure du plus gros chevreuil de France, tous les matins en se voyant dans le miroir il tire dans son reflet en voulant se buter. Ce monsieur récemment a fait un live sur Chassons.com, le site des chasseurs qui adorent la conjugaison, que le journal Nord Littoral a visionné et relaie. Donc il y a un animateur, qui fait des lancements absurdes comme « les putois, on en a parlé, il faut les tuer mais quid des oies, faut-il les tuer ou les tuer ? ». Et Willy Schraen, à un moment, parle des chats, il dit « il faut agir sur le chat », « agir sur », en langage chasseurs, signifie « tirer sur », c’est pourquoi la conjointe ou le conjoint de chasseurs, au lit, ne dit jamais « oh oui, vas-y mon gros marcassin, agis ». 

Le n°1 des chasseurs propose donc de piéger les chats, vous faites un trou, que vous remplissez de Whiskas au lapin, avec un bel arbre à chat au fond et une célibataire à moustache qui dit « minou, minou, viens », le chat saute, et là paf, la célibataire est en fait Didier, 16 000 bêtes crevées à son palmarès dont 9 cyclistes et un trio libertin, ça ressemble aux cyclistes sauf qu’ils n’ont pas de vélo mais juste une selle, et Didier éclate le chat. Vous me direz « ouin, c’est violent, et le monde d’après alors, celui où on se fait des câlins et se disant qu’un jour on votera pour Raphaël Glucksmann ? ». Et bien, d’abord, ça n’existe pas, même Juliette Binoche au fond n’y croit pas, c’était la 1ère à faire la queue lundi devant le Zara de Dijon. Mais en plus, on ne parle pas du chat de Daniel Morin, qui lui ressemble un peu, mais de chats sans propriétaires. Willy Schraen explique d’ailleurs qu’on ne piégerait que les chats se situant à 300 mètres des habitations, c’est comme nous quand on dépasse les 100 kms, vous allez à Brest avec une plaque 75, on vous piège, un type vous arrose de bière, ce qui attire Olivier de Kersauzon, lequel vous fait l’amour. Après, forcément, vous partez.

Donc les chasseurs veulent tuer les chats sauvages, pour, dit Willy Schraen, protéger la biodiversité, ce concept que chacun dit vouloir préserver mais que tout le monde détruit, comme la musique lors des NRJ Music Awards. Willy déclare « le chat tue bien plus que les chasseurs », mais comme le chat est plus mignon, car il ne porte pas de T-shirt de camouflage, lui, bah on lui laisse faire ce qu’il veut. C’est la même chose avec vous, Nagui, dans vos jeux, vous vous moquez parfois des candidats, mais vous êtes mignon, ça passe, alors qu’Olivier Minne, qui a le même physique que la cabane de jardin de ma tante, est obligé d’être plus respectueux. Bref, confinons nos chats à la maison pour éviter qu’un jour un chasseur agisse sur eux.  

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.