Le confinement va nous changer en profondeur...

Oui, on apprend le temps long, et même le temps très long, ainsi que le temps interminable. Moi j’ai l’impression d’avoir la vie de Bob Marley en 76 s’il s’était mis en couple avec Derrick, je fais du feng shui, j’ai tourné mon lit dans déjà 8 sens différents pour faire circuler l’énergie, mais je dors pas, donc je prends un Stilnox, on aura beau dire, un petit cachet, ça vaut 4000 ans d’art de vivre asiatique. Et comme on n’a rien à faire, on réfléchit, tous les jours, mais vous imaginez aujourd’hui la capacité de réflexion d’Ophélie Winter ? 22 ans qu’elle cogite assise en lotus, c’est Maitre Yoda avec un physique. 

Et là, partout, des gens réfléchissent au monde d’après, persuadés qu’une fois qu’on va sortir, tout sera différent, Bernard Arnault va aller vivre dans une yourte, on va tous devenir proches les uns des autres, mais arrêtez, la vérité c’est qu’en temps normal, la moitié d’entre nous fait tout pour éviter la fête des voisins. Partager une merguez trop cuite avec le petit vieux du 6ème, ça nous gonfle, qui a envie d’entendre parler des débuts de Daniel Morin ? Votre monde d’après, ce sera le même, parce que l’humain est un déchet, là on se caresse en pensant agroécologie avec Pierre Rahbi en slip de lin bio, mais le 12 mai, lendemain du 11, on sera devant le Burger King à crier « aboule ton Whopper ». Macron c’est pareil, il nous dit « je vais me réinventer », vous croyez qu’il va partir en kibboutz avec Brigitte, à foutre du compost autour des plans de tomates ? Bien sûr que non, une fois que le Covid-19 sera parti, il va redevenir lui-même, le fennec du Palais Brogniart, c’est comme le loup de Wall Street mais version franchouille. C’est un trader contrarié, enfermez-le dans des toilettes sèches, il tient 3 minutes, 2 si Nicolas Hulot est passé juste avant.

Tiens, exemple, les chinois, ils sont comme nous, ils mangent des chauve-souris l’air un peu déprimé, Mylène Farmer aussi fait ça. A Guangzhou, le jour du déconfinement, le magasin Hermès a fait un chiffre d’affaire de 2,7 millions d’euros, Rachida Dati Laeticia Hallyday ne claqueront pas autant dans une vie entière. A Shangai, Disneyland a rouvert, il y avait foule, parce que les gens veulent Mickey, pas Yannick Jadot, pour les distinguer, Mickey, c’est celui qui est torse nu avec des gants, donc comme Yannick Jadot s’il y a la canicule et qu’il veut faire ses courses à Carrefour City en respectant les gestes barrière. Prenez Bruno Le Maire, c’est un baromètre, sa femme quand elle veut connaître le futur le tapote. Est-ce que Bruno Le Maire a dit « après cette crise, j’ai changé mon regard sur la société, l’argent je m’en fiche, je me pacse avec Zaz le 14 dans un squat de zadistes » ? Non, il a dit « il faudra faire des efforts pour réduire la dette du pays », il est pragmatique, il fallait voter Philippe Poutou, il brûlait la Banque de France et on passait le reste de notre vie à rêver en regardant le ciel pour voir quel nuage ressemble le plus à Louise Michel ! 

Le monde d’après, ce sera le même, il va falloir produire, toujours plus, d’objets qui ne servent à rien comme des bouées licorne ou des CD de M. Pokora, avec comme unique perspective la croissance. Et on ne peut rien dire, la croissance, ce sont les emplois, donc c’est le pangolin qui se mord la queue, oui il est curieux, il aimerait bien savoir au niveau du goût ce qu’on lui trouve. Et on va dans le mur, collectivement, sauf Stéphane Plaza qui va dans le mur porteur. Donc moi, pour le 12, je n’ai aucun projet, peut-être acheter un sac Hermès, par nihilisme pur, je ne réfléchis pas assez à l’après. D’autres le font, Ophélie Winter, sans doute.  

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.