L'Irlande est en émoi... c'est ce pays magnifique dans lequel un habitant sur deux est un mouton, l'autre c'est un être humain qui porte un pull en laine. On sait peu de choses sur cette île, si ce n'est que les grosses boites du net s'y sont installées parce qu'elles n'y paient quasiment pas d'impôts...

L'Irlande, c'était aussi un temps de chien, mais avec le réchauffement climatique, ils ont le climat de la Barbade, si bien que dans la dernière saison de Game of Thrones, qui tourne là-bas, Jon Snow combat en slip de bain à côté de son loup dont il a rasé les poils. Bref, l'Irlande, on n'en entend jamais parler, contrairement à l'Algérie si on discute avec des chauffeurs Uber. Mais là, on en parle, et pas pour de bonnes raisons, puisqu'on apprend que le violeur d'une ado de 17 ans a été acquitté, et pourquoi, parce qu'au moment de l'agression, elle avait un string. Le string, ça fait des décennies que ça existe, on en a tous porté un un jour, moi c'était un soir, dans ce petit club avec des néons, donc on pourrait se dire non seulement que c'est entré dans les fesses, mais aussi dans les mœurs. 

Et là non, l'avocate du violeur présumé, parce que lui dit que le rapport était consenti, qui a 27 ans, lors du procès, a dit aux jurés "notez la façon dont elle, la fille, était habillée la nuit des faits, elle portait un string avec un petit nœud devant", c'est-à-dire qu'au-delà des faits, viol ou pas viol, en 2018, on établit tranquilou qu'un string n'est pas une fringue mais une incitation au sexe, c'est comme si la Fédération Française de Randonnée vous faisait une carte d'adhérent juste parce que vous avez enfilé des grosses chaussettes. 

On ne sait même pas comment les gens faisaient avant l'invention du string, Edouard Balladur dans sa jeunesse a été confronté à des dames dont la culotte faisait 14 mètres de large, Francis Joyon aujourd'hui sur son rafiot a des voiles moins grandes, et les mecs étaient tout aussi excités, donc soit c'étaient des satyres, soit l'argument du string comme provoc du mâle en rut incapable de se retenir, ça tient moyen la route.

Mais pire, l'avocate dans sa plaidoirie, dit "si elle portait un string, c'est qu'elle était prête pour une rencontre", alors peut-être, moi quand j'étais jeune et que j'avais rancard, je déboulais pas en caleçon Snoopy, je me disais "bébé, sois crédible, c'est une adulte, mets plutôt ton slip Garfield, un être qui glande, qui râle et qui crache, ça préfigure les années Mélenchon, si elle kiffe la politique c'est dans la poche". 

Mais peut-être pas, j'imagine que toute femme qui porte un string ne se dit pas "il faut que je me fasse le 1er venu, au resto je vais faire tomber la note par terre, 180 euros pour 2 soupes si on est à Paris, en la ramassant, il va voir mon string, et hop je me le tape". Je ne suis pas un grand expert en dessous féminins, mais j'imagine que souvent on en met un juste pour éviter les marques de culotte sous le fûte, parce que c'est aussi inesthétique qu'un coussin brodé avec comme motif la tête de Noël Mamère.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.