Tanguy Pastureau n'en peut plus de Bill Gates, ce fils d'erreur 404.

J’en peux plus de Bill Gates. Déjà avec son Windows là, il m’a fait perdre en temps cumulé quatorze années de vies, ces centaines d’erreurs système qui ont planté tous les ordis que j’ai eu, avec toujours un proche derrière qui disait « fais Ctrl Alt Suppr », j’étais là avec 3 doigts de travers sur le clavier, si Luc Plamandon m’avait vu, il m’aurait pris sur Notre Dame de Paris en tant que Quasimodo et Garou serait resté doublure voix pour la pub des sirops Vicks. Je devais formater C:, retrouver le CD-Rom d’install, le chat en avait bouffé la moitié, il s’était vu dedans, avait cru que c’était un autre chat, qui lui ressemblait étrangement, parce que les chats sont cons, donc il était passé à l’attaque. 

Bill Gates, je le hais, il est immensément riche et moi non, donc je suis jaloux, je fais mine, comme je suis sur Inter, d’apprécier les ZAD peuplées de pouilleux qui plantent des poireaux, mais en fait ce que je voudrais c’est faire du jembé à Dubaï sur le boule de Nabilla et faire rôtir mon steak de panais à la feuille d’or dans un resto blindé de michtos et d’influenceurs à gros pectos. A cause du Covid, ça fait un an que j’ai la vie de Mathieu Ricard, le moine bouddhiste, pas de sorties, pas d’amis, pas de tentations, j’ai la même existence que Claude Piéplu, qui est mort en 2006. Vous croyez que Bill Gates, lui il se restreint ? Non. Il a assez d’argent pour superposer sur sa bouche 120 masques FFP2, ressembler à Donald Duck s’il était atteint d’une allergie au niveau du bec, et ne rien choper. Et puis ce côté snob, genre la Côte d’Azur c’est surfait, je vais aller en Érythrée sauver des enfants, mais quelle impudeur. Vous croyez que je fais un post sur Instagram, moi, quand chaque année j’achète le calendrier des scouts ? Des gosses dans le besoin, qui trainent du côté de Neuilly, à qui je donne 50 centimes avant de crier « maintenant partez, sinon j’appelle un communiste ». Et puis Bill Gates n’a aucun style, il porte des pulls mauves, comme les vieux de la droite molle à la Baule. Je pense qu’à la naissance, sa mère a pondu Eric Woerth en même temps, qu’on les a séparés, et ni l’un ni l’autre ne sait qu’ils sont frères. 

J’en peux plus de Bill Gates, ce fils d’erreur 404. Parce qu’en plus maintenant il fait des prédictions, il s’est pris pour Claude le voyant en 97 sur Skyrock. En 2015 il avait prévenu qu’un virus respiratoire risquait d’arriver, résultat, on a le Covid, depuis je regarde chaque jour s’il n’a pas donné ses pronostics dans la 6ème à Vincennes. Et là, il était en interview sur la BBC, qui est une sorte de France TV mais sans Nagui, et il a annoncé les deux prochains désastres selon lui. On est d’accord qu’il est inhumain, n’importe quel être doté d’empathie se serait dit « je vais les laisser souffler, profiter du retour de Pastureau sur scène, s’éclater, the bamboche, avant de les déprimer à nouveau ». Mais lui, non, c’est une crevure, pardon mais je lui en veux toujours, j’étais nul au jeu du solitaire sur Windows. Donc il a dit « vaincre le Covid-19 est une chose très très simple », ah bon, ça fait jamais qu’un an qu’on est obligé de bouffer son Quick’n’Toast sur le trottoir, Guillermo Guiz fait des vidéos dans ses WC, on porte tous ce masque à la con, moi je me suis fait refaire les dents en 2016, ça se voit pas, super, je pense que si je fais des implants, il y aura quelqu’un pour m’imposer la burka. Un an qu’on galère, et pour Bill Gates, la solution est très très simple, il dit c’est trois vaccins et terminé. Et là il ajoute à côté des dangers du réchauffement climatique, le Covid, c’est la peau de balle de Chantal, selon lui, le changement climatique est une horreur, ce qui est vrai, avant-hier à Paris il faisait -1 aujourd’hui 14, on ne sait plus comment se vêtir, moi j’ai failli venir en short et parka, pour parer à toutes les éventualités. En gros, Bill Gates explique qu’il va y avoir plus de morts dus au réchauffement qu’au Covid, il va falloir expliquer ça à Barbara Pompili, parce qu’elle si elle voit quatre types à vélo, elle se met à crier « celle-là elle est pour toi Gaïa, notre terre nourricière, on est sauvés ». Gates dit qu’avant 30 ans, il faudra atteindre zéro en matière d’émissions de gaz à effet de serre, alors qu’on est à 51 milliards de tonnes par an, donc niveau régime, c’est autre chose que les fiches "Manger malin, manger léger", du magazine Marie Claire.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés