Ah, le voile, on en a déjà plus parlé cette semaine que du dépistage du cancer de la prostate sur France 3. Le voile, ça nous divise, mais si c’était pas ça, on trouverait autre chose.

L'ambiance est tendue actuellement dans notre pays... Elle est plus tendue qu’un petit slip sur les fesses de la mère Kardashian, vous mettez la télé, tout le monde s’engueule, on se croirait à un diner chez les Le Pen. 

Prenez C-News, c’est la seule chaine où le volume sonore des pubs est inférieur à celui de l’antenne, tout le monde braille, vous passez sur C8, TPMP, ça hurle, vous mettez BFM, Alain Duhamel, furieux, jette ses dents sur Michèle Cotta qui tente de l’étrangler avec ses bas de contention, à part C à Vous, où Marc Lavoine mange tranquilou des petits pois face à Patrick Cohen qui se dit « bordel, dire qu’il y a 3 ans je présentais la matinale d’Inter et là je dois partager une loge avec Pierre Lescure en sous-pull », la télé est devenue folle. 

Et en ce moment, un débat prédomine à la télé, c’est l’islam, lundi, C-News, Eric Zemmour et Mohamed Sifaoui se sont écharpés sur l’islam, juste avant, Laurence Ferrari a défoncé Julien Odoul, le RN qui avait demandé à une dame voilée au Conseil régional de Bourgogne de le retirer, il s’est défendu, clash, buzz, 12 ans qu’on n’avait pas vu Laurence Ferrari, c’était notre Dupont de Ligonnès au féminin, là, elle s’est tapé la une de tous les sites web. Le lendemain, Jean-Pierre Elkabbach, le Père Fourras de l’info, quand il croise Michel Drucker il lui dit « ça va gamin ? » invite BHL, de quoi parlent-ils ? De l’islam, alors que franchement il y a d’autres choses à demander à BHL comme « où achetez-vous vos chemises, parce que même dans le désert libyen elles sont nickels alors que moi si je fais coucou une fois à un pote, il y a tout un côté qui froisse ». 

En politique, c’est pareil, la République en Marche, avant ils étaient sages, tous alignés derrière Macron, comme quand on a fait la chenille au mariage de mon oncle mais sans le degré d’alcoolémie parce qu’ils sont aussi funs que des amish dépressifs, et là ils se déchirent, à cause de l’islam. Jean-Michel Blanquer est contre le voile, ça se voit parce qu’il n’en porte jamais, Darmanin et Le Maire, les plic et ploc du cochon vide, aussi, or Sibeth Ndiaye est pour, mais également Cédric O, secrétaire d’état au numérique, l’homme qui, quand on l’appelle, on fait O !, et tout le monde se retourne. Il est au numérique mais a un avis sur tout, le voile, la PMA, la cuisson des nouilles, le retour de K-Maro, s’il vend ses cordes vocales sur le Bon Coin, même à 2 euros personne n’en voudra parce qu’elles ont trop servi. 

A droite, Christian Jacob, ce solide gaillard à nuque longue qui vient d’être élu chef des Républicains, ce qui ne va pas être éreintant, parce qu’ils ne sont plus que 14, sa 1ère prise de parole, avant même de dire bonjour, ça a été pour parler du voile. Et puis Macron, le pauvre, il s’est tapé un an de gilets jaunes, on aurait pu le laisser se reposer, vous avez vu sa tête récemment?, il a pris un coup de pelle, on dirait Hugues Auffray, quand il se balade dans la rue, tous les nécrophiles du coin le suivent avec le pantalon sur les genoux. Il est claqué. Et hier, un collectif de 80 personnalités, c’est-à-dire Omar Sy + 79 anonymes, l’a sommé de condamner fermement Julien Odoul du Conseil Régional de Bourgogne, et ça, ça ne va pas passer, Macron il est fier comme un coq qui aurait réussi à chanter My heart will go on de Celine Dion, quand Edouard Philippe lève le doigt pour tenter de l’interrompre, il le lui coupe avec un sécateur et le jette à son chien. Mais la pression est telle qu’il est obligé de s’exprimer lui aussi.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.