Hier, Tanguy Pastureau a vécu quelque chose d'étrange. Il nous raconte.

Il m’est arrivé quelque chose d’étrange hier. Je vous jure que c’est vrai, le matin, sans que je me l’explique, j’ai pensé à Tonton David, j’ai même écouté des chansons de lui, ça faisait 25 ans que je n’avais pas fait ça. Parce qu’on dirait pas comme ça, avec mon apparence de notaire atteint de constipation chronique, mais j’ai eu ma petite période ragga-reggae, alors avec mes limites, c’est-à-dire qu’en concert quand Raggasonic disait « tout le monde lève son joint en l’air », je levais un sachet de tisane. En criant « jah verveine ». 

Et 5h après que j’ai réécouté Tonton David, j’apprenais qu’il était décédé, d’où cette question : ai-je un pouvoir ? Est-ce que maintenant dès que j’écoute un artiste, il va mourir, parce que si oui, j’ai une liste de chanteurs de variétés en tête, il va plus rester grand monde aux Victoires de la Musique 2022. Hier, j’ai vu l’info monter petit à petit, Daddy Nuttea a annoncé le décès de Tonton David puis Pierpoljak, j’avais l’impression d’être revenu en 98, ça m’a donné envie de twerker contre le crâne de Fabien Barthez. Et là, vers 15h, personne n’y croyait, sur Twitter, j’ai vu qu’un type écrivait « impossible, Tonton David ne peut pas mourir », si, et dans les années 90, on le voyait pas mal à la télé, moi à chaque fois j’avais l’impression qu’il était déjà mort. Il dormait dans un coin de plateau, on aurait dit un sénateur, et c’est là qu’on réalise que Gérard Larcher aurait fait un excellent rasta. Il aurait roulé des côtes de bœuf dans une quarantaine de feuilles OCB en disant « désolé man, y’a pas moyen que je fasse tourner, c’est du bon, c’est du charolais ». 

Tonton David, j’ai écouté en boucle, « Mets ton cerveau sur la position high, mets-toi dans la tête qu’il n’est jamais trop tard, oïe », je me sentais connecté avec mes frères noirs et blancs, je suis passé à ça du pantalon en lin, à cette époque-là j’aurais pu coucher avec Bernard Lavilliers. Et Jimmy Cliff. Le même jour. C’est ça le multiculturalisme, ça nous rend hot, on critique Eric Zemmour, mais lui est à 36.9 toute la journée.

J’ai toujours aimé la musique, Ace of Base, Boris Soirée Disco, Jean-Pierre Mader, Un pied devant l’autre, c’est comme ça que j’ai appris à marcher. Le week-end dernier, j’ai même regardé les Victoires de la Musique, il y avait Benjamin Biolay, qui a tout raflé, et c’est marrant parce que quand il gagne un trophée, il fait la même tête que s’il avait roulé sur son chat. Autant Camille Lellouche, on avait l’impression qu’on lui avait remis le prix Nobel et en même temps le chèque de la plus grosse cagnotte Euromillions, autant Biolay était impassible. Je pense qu’il sait qu’il est beau quand il est ténébreux, donc il ne doit pas rire, vous le foutez devant un sketch de Patrick Bosso, il se force à penser à des choses tristes, comme un sketch de Patrick Bosso. Et aux Victoires, Biolay a été véhément envers Roselyne Bachelot, parce qu’on voyait quoi, Laury Thilleman, avec toutes ses dents, 75 juste pour la rangée du haut, qui disait « oui, on a du public, mais masqué et avec respect des gestes barrière », soit la définition même de ce que les salles de spectacle proposent depuis des semaines. Donc soit on part du principe que le virus s’est dit « non, la télé, ça me branche pas, je suis comme tout le monde, je préfère Netflix », soit, comme le disait Tonton David, « je suis sûr qu’on nous prend pour des cons, j’en suis certain ». 

Mme Bachelot a donc agi, c’est-à-dire qu’elle a repoussé l’ouverture à plus tard, la Saint-Glinglin des poules qui ont des dents là, parce qu’elle a annoncé deux expériences : en mars, au Dôme de Marseille, ils vont mettre 1000 personnes assises, avec possibilité de se lever, comme ça si l’artiste marseillais en live c’est Jul, les gens pourront fuir. Et en avril, à Bercy, ils vont coller 5000 clampins debout, avec des gens positifs, pour voir s’il y a contamination, ensuite on va collecter les résultats, donc je pense juin, ensuite exploitation des résultats, septembre, bref le Covid se sera barré depuis deux ans que rien n’aura rouvert, même Louane va mourir de vieillesse avant de remonter sur scène. Attention, quand je dis elle va mourir, c’est une image, je ne l’écoute pas le matin, donc là elle doit promener son teckel, elle va bien.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés