Tanguy revient sur le congrès annuel des astronautes qui s'est tenu à Toulouse. Ces gens, qui comme les stars du X, nous font rêver.

Les astronautes, ce sont ces gens qui nous font rêver, car ils font des choses dont nous sommes incapables, à nous faire ça, il y a les astronautes et les stars du X. Sont réunis à Toulouse les plus grands cadors du domaine, dont Jean-Loup Chrétien, 1er français à être allé dans l’espace, avant on a cru qu’il y avait eu Antoine, mais en fait il avait juste fumé un palmier avec une vahiné et avait eu l’impression d’aller dans l’espace. Il y a aussi Dimitru Prunariu, un cosmonaute roumain, le seul qui une fois là-haut arrête les fusées des autres pour leur nettoyer le pare-brise, le russe Vladimir Titov, et bien sûr Thomas Pesquet, notre fierté nationale, le seul à être parti plus haut qu’Arielle Dombasle. Pesquet dit, alors que j’étais dans la station spatiale internationale, j’ai reçu un mail m’invitant au congrès, l’enfer, même là-haut, impossible d’être peinard, vous êtes en apesanteur à essayer d’éviter votre urine qui s’est taillée des toilettes et qui vole, en admirant la terre tout en bas, et paf vous recevez la newsletter de Houra.fr qui vous dit qu’il y a -50% sur les tampons Jex. Puis il y a une fille sur Tinder qui vous dit, t’es beau, je suis sur Limoges, toi t’es où ?, vous répondez, dans l’espace, elle vous dit, ah zut, moi au-delà de Brive je me déplace pas, c’est con, j’étais très très chaude, et donc vous pleurez et la nuit suivante faites un rêve porno dans lequel Yoko Tsuno se fait prendre par Grishka Bogdanoff.

Le congrès est organisé par l’association des explorateurs de l’espace, à laquelle on peut adhérer si on a été au moins une fois en orbite autour de la terre, donc moi je vais plutôt me diriger vers un club de ping-pong. Et donc il y a des russes, des anglais, des français, c’est comme Erasmus mais avec des casques à la place des capotes, et pas de chinois, car cette semaine en Chine il y a le congrès du parti communiste, ça ressemble à la Fête de l’Huma mais sans merguez ni Bernard Lavilliers, et ils étaient obligés d’y aller. Les types vendent comme des séfarades sous EPO dans le Sentier en 84, mais une fois par an, Xi-Jinping, le tyran local, met une alerte sur son iPhone qui lui dit, attention, congrès du PC le 12, et il dit à sa femme, camarade ma femme, appelle Pierre Laurent au PCF en France, parce qu’être communiste, je me souviens plus ce que c’est. Bref, pas de chinois, mais des astronautes de 17 nationalités sont là à Toulouse, ils sont tous hébergés à l’hôtel Mercure.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.