Jusqu'à récemment, on nous présentait l'Arabie Saoudite comme un pays génial...

Tout ça parce que le nouveau prince était différent de l'ancien prince, il avait plus de chocolat et semblait kiffer la démocratie et les femmes, il les a autorisées à aller au stade et à conduire, maintenant les malheureuses ont la même vie que les supporters du RC Lens. 

Il ouvre aussi des parcs à thème pour attirer les touristes, pour l'instant, il s'est juste récupéré Diam's, qui là-bas chante "Laisse-moi kiffer la vibe avec ma Mecque", mais si Valls se vautre à Barcelone, il viendra peut-être tenter sa chance à Ryad, parce que le gars est plus mobile qu'un romanichel qui viendrait d'acheter une nouvelle caravane. Et puis surtout Mohammed Ben Salman, le prince en question, c'est notre pote à nous la France, parce qu'il claque tout son brozouf en armes qu'on vend, il s'en fout, vous lui montrez un char, il dit je prends, un obus, il dit je le veux, un lance-pierres, il dit yes, ça c'est pour mon fils, on pourrait lui refiler des pistolets à eau du moment qu'avec il vise la face de quelqu'un après y avoir mis de l'acide, il adore faire mal. 

Ben Salmane, c'est le marquis de Sa-oudien, il emprisonne, il tue, il décapite, il coupe des mains, mais comme parallèlement il va ouvrir un parc Bambi et Panpan le lapin pour les gosses, on dit "ouah il est trop gentil", parce que depuis SOS Racisme on nous a foutu dans le crâne que l'ensemble des arabes étaient supers, alors que non, regardez Bouteflika, jamais il ne fait un sourire, il vous regarde il bave, quelle impolitesse. Regardez Benzema, quand il joue, il crache dans l'herbe, c'est dégoutant, ça crache, ça bave, les arabes ont un problème avec la salive, enfin, sauf Zahia qui à cause de sa profession n'en a plus.

Bref, tout allait bien dans le Disneyland religieux des gonzes pétés de brozouf, quand la semaine dernière, on réalise qu'un journaliste, Jamal Khashoggi, a disparu, journaliste saoudien, métier qui consiste à dire du bien de Ben Salman tandis qu'un dessinateur de presse le croque assis sur un nuage contemplant le monde, à côté de Jean-Luc Mélenchon qui lui dit "mais enfin, qui êtes-vous, Dieu, c'est moi ?", puis on met ça en une. 

Seulement Khashoggi, le souci, c'est qu'il critique Ben Salman, il doit penser que c'est permis, comme les gens chez nous qui roulent en trottinette électrique au milieu de la rue. Le 2 octobre, il est en Turquie, le pays des loukoums et d'Erdogan, c'est la même chose mais avec moins de sucre glace et en plus dur, et il se rend au consulat d'Arabie Saoudite, le mal du pays, sans doute, il se dit "à Istanbul il y a pas de donjon parce qu'ils sont pas très SM, quand ils regardent un vieux clip de Mylène Farmer où elle se fait cravacher les fesses ils ressentent rien, donc là-dedans on va me faire bobo". Tellement qu'il ne ressort jamais du consulat, d'après sa fiancée turque, avec laquelle il devait se marier, c'est pour ça qu'il y allait, pour faire les papiers, je ne comprends pas pourquoi les gens se marient, ça coûte cher, il y a toujours un moment où le DJ part sur "t'as le look coco", on se fait tuer, ça n'a pas de sens.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.