Tanguy Pastureau a lu le magazine "Elle" et nous en parle dans cette chronique.

Il y a deux semaines, mon public s’en souvient, j’ai parlé du magazine de Sophie Davant, un journal portant sur Sophie Davant, un féminin, c’est-à-dire que si elle change de sexe, tout s’effondre. Et depuis, je suis identifié presse féminine, mon univers, c’est le thé matcha et les crèmes de jour. Quand je croise Leïla, Morgane, Maïa, j’ai envie de sororité, qu’on se foute toutes les quatre dans un gros plaid à manche "Hello Kitty" et qu’on partage nos confidences, qui flashe sur François Baroin, qui est plutôt Bruno Retailleau, enfin, des pensées qu’ont les femmes, ou en tous cas Valérie Pécresse. 

Et du coup, cette semaine, j’ai reçu au bureau le magazine "Elle", qui fête ses 75 ans, "Elle" est né en 45, année bizarre pour se lancer en tant que féminin puisque la coupe de cheveux de l’époque, c’était la tonte. 

Donc j’ai lu "Elle", 1ère constatation, il y a beaucoup de pubs, et que des pubs de mémères à carte Gold, Vuitton, Cartier, Gucci, qui fait des lunettes qui prennent toute la gueule. Au-delà de deux paires, il faut une valise à roulettes pour les trimballer avec soi, l’étui à lunettes Gucci, un type de la carrure de Lorant Deutsch s’en sert comme sac de couchage. 

Et "Elle" pour ses 75 ans, a sorti un numéro avec plein de unes différentes, moi j’ai eu Estelle Lefébure avec ses filles, Emma et Ilona Smet, et c’est là qu’on se dit que c’est dommage que Rihanna n’ait pas épousé un mec de la famille, parce que ça faisait Rihanna Smet, voilà, un jeu de mots par mois, assez pour se faire remarquer par "Rires et Chansons" dans le cadre de leurs "Open du Rire", pas plus. 

Alors Estelle et ses filles sourient à s’en faire péter les ridules, j’ai calculé, à trois, elles ont 240 dents, vous les lâchez dans un champ de betteraves, ça fait comme pour les attaques de criquets en Afrique, elles le ravagent en 2 minutes. 

Sinon il y a d’autres unes, dont celle avec le duo Christiane Taubira – Leïla Slimani, une dite de France Inter, je l’ai montrée dans les couloirs ici, 100% des gens ont joui. Il y a aussi Isabelle Adjani et sa nièce de 21 ans Zoé, pour les distinguer, Isabelle, c’est celle qui fait jeune, elle porte robe, ceinture, boucles d’oreilles, bague et bottines Chanel, tout Chanel, quand elle a faim ils lui font un kebab Chanel, avec de la sauce blanche comportant des paillettes d’or. 

Autre couverture, on a "Elle" Mcpherson, top-model, on l’appelait "The Body", contrairement à Georges Tron qu’on appelait "The Foot" et aux Bogdanov qu’on appelle "What the Fuck". Mcpherson pose avec ses fils, deux couillons eux aussi top-models, la situation de mannequin, c’est comme la chtouille, ça se transmet. Et elle parle français, j’ai appris votre langue, dit-elle, en écoutant Charles Trenet, c’est-à-dire qu’elle sait dire boum lalala, boum. En cas d’attaque terroriste, l’avantage, c’est qu’elle peut prévenir les flics. 

Autre une exceptionnelle, Jane Birkin et ses filles, Charlotte et Lou, les trois seules dames à pouvoir enfiler un sac poubelle 50 litres, on continuera de les trouver classes. Et enfin il y a Isabelle Huppert, l’actrice qui chouine, et sa fille, Lolita Chammah, les 2 se ressemblent comme si elles avaient été clonées par des chinois, je pense qu’elles-mêmes confondent, parfois Isabelle dit à Lolita « tu nous as fait quoi à bouffer, ce soir, maman ? », c’est très troublant.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés