La France a peur, elle tremble d'effroi car le monstre est là, tapi, prêt à bondir.

Son prénom, Jean-Luc, on n'a pas donné son blaze à une tornade mais lui est plus destructeur. Son nom, Mélenchon, la bête de Caracas. Depuis mardi, les mères désespérées, pléonasme, disent à leurs gosses qui refusent d'avaler leur soupe "ouvre ta goule, boloss, sinon Mélenchon va venir te manger". Aux Etats-Unis, Marvel bosse sur une adaptation de la vie de Mélenchon, parce que lui, c'est comme Hulk, le 1er flic qui déplace sa Freebox, il craque sa chemise, devient vert et défonce tout. Flashback. 

Mardi, alors qu'on se remet à peine du remaniement, qui a consisté à virer des inconnus pour mettre des anonymes, apparait sur les réseaux sociaux une vidéo de Mélenchon chez lui, donc on se dit "c'est pas vrai, voilà qu'il se prend pour Norman, il va nous sortir des vannes sur l'acné et la masturbation depuis sa chambre". 

Mais là on réalise que dans son appart, plein de gens sont en train de fouiller, il y a le retour de la Carte aux Trésors sur la 3, donc moi je me suis dit "ils ont plus de budget, fini la Lozère en hélico, ils se trainent à 4 pattes dans les miettes de pain tombées entre les coussins du canap' de Mélenchon", mais on ne voit pas Cyril Féraud, on le remarquerait s'il était là, parce qu'il est lumineux et bien coiffé, ce genre de mec pourrait me pousser vers l'homosexualité, mais je n'ai aucune envie de me faire frapper en plein Paris par des cons. 

Il s'agit en fait d'une perquisition, parce que le parquet est sur 2 enquêtes, l'une sur les comptes de campagne de Mélenchon, l'autre sur de présumés emplois fictifs au Parlement Européen, ça ne veut pas dire qu'on les accuse de quoi que ce soit, ce sont des politiques donc ils sont honnêtes, juste qu'on vérifie. Ça se fait souvent, en août, le local parisien d'En Marche a été perquisitionné, on avait trouvé 3 flingues non-déclarés, c'est plus un parti, c'est le show Buffalo Bill, et le siège du Modem aussi l'a été, on avait trouvé personne, ça c'est normal, juste un document intitulé "L'Avenir du Modem" et comportant 2 pages vierges. 

Mais la différence, c'est que Mélenchon ne se prend pas pour de la crotte de poney, à la mairie quand il fait refaire sa carte d'identité, il raye son nom et écrit Fils de Dieu. 

Du coup, à un policier, il dit "ne me touchez pas, ma personne est sacrée", nous on rêve de se faire toucher, pour ça on utilise Tinder ou Youporn si on préfère se toucher soi-même, mais Mélenchon, les contacts physiques, il déteste. Pour lui, un câlin, c'est un ami à 30 mètres de distance qui lui hurle "coucou !". 

Et là il enfile son écharpe tricolore de député en disant "voilà pourquoi vous n'avez pas le droit de me toucher", quand ils étaient ensemble et qu'elle n'avait pas envie de sexe, la petite Iris Mittenaere, qui était Miss France, a fait le coup plein de fois à Kev Adams. Moi si j'avais su ça en CE2, je disais à ma mère de me faire une écharpe bleu-blanc-rouge et pendant le chat perché je disais "stop, Thomas, Bruno, Gilles, n'avez pas le droit de me toucher".

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.