Tanguy trouve que Madonna en fait un peu trop

Je déteste qu’on dise du mal de Madonna. Entendre tous ces cons blaguer sur son âge me débecte, elle a 62 ans, mais tout le monde aura 62 ans un jour, à part les gens à Paris qui font de la trottinette électrique dans les couloirs de bus. Certes, elle ne fait plus de grands albums, sur 70 minutes de musique, 69 ½ on s’ennuie un peu, puis on dit « ah là, c’est pas mal », et on réalise que la dernière chanson vient de s’achever. Mais moi je l’adore, parce qu’elle a bouleversé ma jeunesse. Cette période pleine de pustules que j’aurais dû passer à regarder à Guidel Plage les mouettes manger le vomi d’un navigateur déchiré,grâce à elle, a été remplie de cravaches, de bas résille, de ahh et de ohhh, et même de ihh sur une tournée en 90 quand un ses danseurs s’était coincé dans sa braguette, Madonna il y a 30 piges, elles faisait passer une chronique de Maïa Mazaurette pour une soirée dans le 16ème à jouer à la crapette avec Catherine Nay et Alain Duhamel. 

Aujourd’hui encore, quand j’entends La Isla Bonita, j’ai envie de manger des burritos Old El Paso. Comment oublier, sur l’album Like a prayer, son duo avec Prince, Lovesong ? Les 2 stars dont tout le monde parlait àl’époque, c’est comme si en 2020 le professeur Raoult chantait avec Aya Nakamura. Et puis Justify my love, en 90, avec un clip très très chaud, sur 15 copains qui l’ont vu à l’époque, 15 ont eu un infarctus. Je vous en rappelle les grandes lignes, Madonna, en manteau avec rien en dessous, elle avait dû se préparer très vite, déambule dans le couloir d’un hôtel, là des portes de chambre s’ouvrent, et à l’intérieur, des gens divers et variés font une grosse démonstration de vivre-ensemble, ça ressemble à une interview de Taubira mais avec des laisses et des chaines. J’avais 16 ans, je me souviens, je m’étais dit « c’est chaud les hôtels, je ne vais plus regarder le groupe Accor de la même façon ». Je m’étais pris une nuit au Campanile de Guingamp, 8h30 j’ai attendu en slip dans le couloir, rien. Heureusement que le buffet du petit dej était top. C’est depuis ce jour-là que je préfère les viennoiseries au sexe, comme tous les gens de 45 ans et plus sauf Amanda Lear, qui elle préfère les biscottes.

Madonna a balisé ma vie, et ce qu’elle vivait, je le vivais par procuration, si je ne me suis jamais promené en corset avec les seins en forme de cones, c’est parce qu’elle l’avait déjà fait. Quand en 2000 le producteur Mirwais a voulu me faire 3-4 sons pour un album, je lui aidit « Mimi, te bile pas, j’attends la proposition de Nagui dans 16 ans, là tu viens déjà de sortir 10 titres avec Mado ». Puis, petit à petit, Madonna est sortie de ma vie, ce n’est pas elle le problème, c’est moi, elle, elle n’a pas changé, elle porte toujours du cuir, un jour sur deux elle a une boule en latex dans la bouche, c’est pour ça qu’elle reste si mince, essayez de manger un kebab avec une boule. Mais moi je suis vieux jeu, et je me dis qu’à 62 ans, je préfèrerais qu’elle fasse du piano-voix, habillée d’une robe en velours avec un col Claudine. Je sais qu’on peut avoir une vie sexuelle jusque tard dans sa vie, je lisFemme Actuelle moi aussi, Geneviève de Fontenay n’est pas la dernière à trainer dans les clubs avec juste sur elle son chapeau. Mais ça va à l’encontre de ma vision des seniors, homme comme femme, si je croisais Alain Delon et qu’il me parlait de ses fantasmes, j’aurais tendance à lui dire « oui oui, c’est ça, changeons de sujet, elle est comment dans la vie, Marine Le Pen ? ».

La suite à écouter et a retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.