Souvent moqué par les élites intellectuelles, le sport était jusqu'à il y a quelques jours une activité peu considérée. Mais ça c'était avant que les deux Corées, pourtant prêtes à se taper dessus, s'unissent pour les Jeux Olympiques.

Le sport, c’est formidable. Oui, je regrette de ne pas en faire du tout, parce que sinon, je serais gaulé comme vous, Nagui, qui avez quasiment l’âge de Philippe Gildas mais êtes aussi fin que David Bowie en 77, quand il prenait l’ensemble de ses repas par le nez. Sans le sport, on en serait encore à se battre contre les Allemands, en se cachant derrière un prétexte quelconque : le retour du nazisme ou le fait que l’été ils portent des sandales de cuir ou la moustache, voire des sandales à moustache, pour ceux qui ont les ont acheté à un artisan qui s’est pas pris la tête à tanner le cuir de la chèvre.

Mais le sport permet de canaliser nos pulsions guerrières. Si en 1789, ils avaient eu le foot, leur contentieux, ça se réglait sur le terrain, le FC Sans culottes contre le Sporting Club de Versailles, bien des têtes seraient restées sur des corps, et aujourd’hui à la place de Macron on aurait Louis XLII (42), qui regarderait Stéphane Bern en bonnet à grelots en train de danser en criant : Fuck la République, vive le roi ! 

C’est important le sport, ça nous transcende. Nagui, quand vous observez votre femme de ménage, l’une des 4 qui chez vous fait la journée du lundi, en train de passer le balai, vous ne ressentez rien, mais si vous regardez la même en train de faire ça sur la glace, ça s’appelle du curling, et vous vous mettez à hurler : Allez Bayani, si tu le fais pas pour toi fais-le pour les Philippines, avec ce mental, tu peux les avoir, tes papiers, dans 30 ans ! Sans le sport, à Roland-Garros, on regarderait un court de tennis vide, alors que là on regarde des Français jouer, ce qui revient au même.

Et le sport, ça rapproche, les couples. Déjà, qui n’a pas eu envie de faire l’amour à la suite d’une victoire de son équipe ? Ce qui explique qu’à Metz s’est vendu zéro capote depuis septembre. Il y a plus de natalité. Ils sont même prêts à prendre des migrants. Et ça rapproche même les pays, puisque les deux Corée, celle du sud, et celle du nord, qui appartient à Kim Jong-un, le despote qui se fait couper la touffe par des BTS coiffure redoublant leur 1ère année, les deux vont s’unir pour les JO d’hiver. C’est historique. Ce que n’aurait pas réussi à faire Miss France avec la bouche en cœur et fixée sur le oui-oui une pancarte "câlin gratuit", les sportifs l’ont fait. 

Peace and love ! Lionel Chamoulaud va se tailler à Katmandou pour tirer sur un énorme bang. Alors que le nord et le sud étaient au bord de la guerre il y a encore 16 minutes, ils vont faire une seule et même équipe de hockey sur glace, moitié communiste, moitié capitaliste, c’est comme si chez nous Pierre Gattaz disait à Poutou : Je t’aime Pierrot, malgré notre différence, de 300 millions d’euros, moi 300 millions, toi que dalle, on peut s’entendre et prendre Laurence Parisot et Alexis Corbière au tennis en double. 

Mais que va apporter la Corée du Nord, en terme de moyens humains ? Et bien notamment 230 pom-pom girls Là-bas il y a un vivier. En Sologne il y a des sangliers, bon bah en Corée du nord ce sont des pom-pom girls. Seul souci, elles ne connaissent qu’un slogan : Je veux le K, je veux le I, je veux le M, et ça fait Kim, Kim on t’aime, féconde-nous, tu es notre soleil, notre chouchou. Or là elles vont devoir réciter des trucs sur la solidarité entre les peuples et l’amour partagé. Elles ont donc demandé des textes à Enrico Macias. Les Corée du sud et du nord s’unissent autour du sport. Dire que j’ai passé ma vie à me moquer des gens qui sortaient de chez eux en pantalon de jogging, je réalise aujourd’hui que niveau symbolique, c’est plus fort qu’un morceau du mur de Berlin. La prochaine fois que je me fais braquer par une caillera en survêt, je lui donne directement mon téléphone en lui disant : Va en paix, brother.

Le sport, c’est ce qui permet de s’élever. George Weah, il a fait du foot, il était au PSG, avant le Qatar, à côté d’aujourd’hui, c’était un club de gueux, et ben là il se retrouve président du Libéria. C’est-à-dire que demain, Ribéry peut accéder à l’Elysée, é.l.i.z.é comme il l’écrit. Il met Candeloro à la culture, ce qui fait que les bibliothèques seront divisées en deux parties, le bac des albums des Schtroumpfs, le bac des Lucky Luke. Il met Cantona aux affaires étrangères, celui-ci attaque le Luxembourg en disant : Putain de capitalistes de merde, je vais tout faire péter, je suis un rebelle, c’est moi le Ché, bon ben ça marchera pas moins bien qu’avec les autres.

D’autant qu’on a déjà Laura Flessel, qui faisait de l’escrime, et qui est ministre, c’est la ministre préférée des Français dans les sondages, ceci étant du au fait que personne ne connaît les autres. Vous commencez par faire 10 pompes chez vous devant la télé, vous finissez aux plus hautes fonctions. Dire que des jeunes losers font l’ENA alors qu’avec un quart d’heure de Pilate par jour, vous effectuez une plus belle carrière, et en plus vous finissez avec un boule à la Zahia qui vous permet de ranger vos clés si vous n’avez pas de sac banane. Même Didier Drogba, autre footballeur star, on lui demande en interview : Envisagez-vous de devenir président de votre pays la Côte d’Ivoire ? Il répond, véridique : Pas pour l’instant. Il hésite entre ça, directeur de la banque mondiale ou incarnation physique de Dieu. Donc mon message est le suivant, faites du sport, et moi je quitte ce studio en courant.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.