Dans sa chronique qui maltraite l'info, Tanguy Pastureau nous explique ce qu'est la "glottophobie".

Aujourd’hui 19 novembre, grand jour pour les catholiques de France qui écoutent Inter, c’est la Saint-Tanguy. Le saviez-vous, Tanguy vient du breton tan qui signifie feu et de ki qui signifie chien, d’où la phrase « il est beau le kiki à sa grosse mèmère », alors que Kevin signifie que quand tu es né tes parents regardaient des feuilletons de merde. Tanguy veut donc dire chien de feu, c’est sans doute pour ça que je n’ai pas de chat, parce qu’on s’entendrait pas. En plus je détesterais vivre avec un être plus souple que moi, la seule fois où je me suis léché perché sur le frigo, je me suis fait un tour de rein. 

C’est fabuleux la signification des prénoms, Leïla par exemple, j’ai lu que ça venait de l’arabe, je suis très surpris, on me dit rien. Et que ça signifie crépuscule, ou nuit, si bien que quand on dit « Leïla tombe », on ne sait jamais si c’est quelqu’un maîtrisant l’arabe parlant de l’arrivée de la nuit ou si Leïla Kaddour s’est pété les genoux dans l’escalier à France 2, en glissant sur une touffe de cheveux de Delahousse. Morgane, c’est aussi celtique, comme Tanguy, c’est pour ça qu’on s’entend bien, tous ces moments partagés, je lui dis « salut », elle me dit « casse-toi ». Nathalie, parce que j’essaie d’inclure l’invité dans mes chroniques, pour des raisons de convivialité, vient du latin natal, il y a aussi Natalys, qui vient du fait qu’on est en boutique parce qu’il y a neuf fois on n’a pas mis de capote. Nagui, j’ai vérifié, le site Magic Maman dit que ça vient de l’arabe, encore, et que ça veut dire « qui échappe au danger », comme quoi la guérison du Covid, c’était écrit, si vous vous étiez appelé Jean-René, c’était foutu. Pour une carrière à la télé et pour la guérison du Covid. 

Donc pour l’instant, on est à 2 celtes et 2 arabes, j’ai l’impression d’être en train de trainer dans un kebab à Rennes. une latine, Nathalie. Gérémy, qui vient de l’hébreu Yirmyahu, cette émission en fait c’est la seule expérience de vivre-ensemble réussie, je suis sûr que là derrière la porte du studio, il y a Olivier Faure du PS ivre de désir. Quant à Daniel, ça vient de nulle part, il y a eu Daniel Balavoine, Daniel Darc, Daniel Gélin, Daniel Ceccaldi, en fait Daniel Morin est le seul Daniel encore en vie. Avec Danièle Evenou, mais si lui clamse avant, avec ce qu’elle a l’air de se foutre dans le cornet, ce serait vraiment injuste.

Voilà, c’était l’intro la plus longue de l’histoire pour une chronique, parce qu’en fait, je vais vous parler d’autre chose. Non, car le prénom nous définit en tant que personne, mais l’accent aussi. Et j’ai appris l’existence de la glottophobie, qui n’est pas la peur des glottes, sinon un french kiss avec un glottophobe ce serait ce moment où il vous récure les dents de devant à coups de langue en criant « je reste ici, je suis sur ma limite ! ». Non, le glottophobe est celui qui discrimine les gens à cause de leur accent. Le suffixe phobe indique la peur ou la détestation, homophobe ça désigne quelqu’un qui n’aime pas les homos, ce qui est compréhensible parce que c’est à eux que l’on doit la carrière interminable de Mylène Farmer. Il y a la xénophobie, qui signifie qu’on déteste les étrangers, et la Xenaphobie, qui signifie qu’on déteste Xena la guerrière. 

C’est ma 1ère blague pour les geeks, mais j’ai envie d’animer Blockbusters à la place de Sigrist, donc je m’y mets. Plus rare, existe aussi la pédophobie, le fait de ne pas aimer les enfants, contraire de la pédophilie, le fait de les aimer trop. Comment reconnaitre une femme enceinte pédophobe ? C’est celle qui le jour de l’accouchement hurle à la sage-femme « mais virez-moi ce connard ! ». Mais la glottophobie, je ne connaissais pas, parce que les accents, j’m’en fous, je préfère globalement quand les gens ne parlent pas. Seulement là, un député, M. Christophe Euzet, proposait hier à l’Assemblée une loi pour punir la glottophobie, attention, ce ne sera pas rétroactif, Michel Leeb ne va pas partir en tôle du jour au lendemain, ni Youssou n’Dour, qui depuis 30 ans se fout de la tête des africains en les imitant. 

Non, mais si en tant qu’employeur vous refusez une place de danseuse de pole-dance à une fille juste parce qu’elle a l’accent du Béarn et que vous avez peur que si elle cause les clients pensent à Jean Castex et n’arrivent plus à tenir leur érection, ça tomberait sous le coup de la loi. Comme de ne pas prendre quelqu’un en fonction de sa couleur, moi j’ai un ami raciste et daltonien qui a loué son appart’ à des philippins, il m’a dit « ça fait du bien de voir qu’il y a encore des blancs en France », bon ça tombe sous le coup de la loi. Avec l’accent, ce serait pareil. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.