La dette publique de la France est à 2209 millards d'euros. On a plus un radis en poche. Heureusement Macron et Le Maire ont un plan : rendre l'argent aux riches.

Les finances de la France ne sont pas au beau fixe. On est fauché, on a plus un radis. Moi quand je suis à l’étranger et que je dis que je suis français, les gens me répondent : oh pardon, et me refilent un ticket resto. Notre dette publique, celle de l’ensemble des administrations, est de 2209 millards d’euros. Nous, pour acheter une voiture, on demande au petit buisson de Cetelem. La France, elle, s’adresse directement au baobab. La croissance est molle. Le chômage baisse pas. Il y a plus un sou qui entre dans les caisses. L’autre jour, au feu rouge, j’ai vu Bruno Le Maire qui passait avec un gobelet en disant :

Pour le pays m’sieur dames, faut le sauver... On a eu Molière, on a eu Victor Hugo, on a eu Sartre... OK là on a Maitre Gims, mais c’est pas une raison !
J
’ai répondu : Yo soy espanol, et je me suis barré. 

Je fais toujours ça. Quand les jeunes scouts veulent me fourguer leur calendrier et me disent :

Votre nom pour noter sur le registre ?
Je réponds : Dutroux, et ils partent en courant. 

Bref, Macron a beau faire un trou dans le sol tellement il bouge, ça change que dalle. On végète, tandis qu’à côté Merkel reste plantée immobile dans son tailleur jaune cocu. Seulement à chaque fois qu’elle cligne de l’œil, l’Allemagne engrange un point de croissance. Mais au lieu de reconnaître qu’en économie on est nul, et tous partir en Ardèche tailler dans du bois des boites à shit, on s’accroche. Ainsi Macron, le trader de l’Elysée, le seul à tirer 2-3 ficelles parce qu’il a lu La finance pour les Nuls quand il était en 3ème, a décidé d’agir. Son corps est à l’Elysée en train de se faire lécher par Nemo, mais sa tête est à Wall Street. Et il a un plan, c’est de rendre de l’argent aux riches. Ces gens à qui on fait, attention, quand on se baigne sur la Côte d’Azur et qu’on voit leur yacht arriver, avant d’ajouter :

Salaud, avec l’hélice du moteur, vous avez broyé mamie ! Pour les funérailles c’est pas dans un cercueil qu’on va devoir la mettre, mais dans une lunchbox. 

Le pari de Macron est très osé, il est jeune, il carbure à l’adrénaline, c’est un ouf. S’il fait une fois de la trotinette électrique, il s’inscrit au grand prix de F1 de Monaco. D'après lui, les riches, si on leur donne plus de sous, vont en réinjecter partout dans le système. Au Franprix pour un rouleau de PQ, ils laisseront 4000 euros à la caissière en disant :

Gardez tout, oh là là, on n’est pas obligé de parler d’argent, que c’est vulgaire, et par rebond, tout le monde s’enrichira.

...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.