Les municipales, c’est pile dans 6 mois, on sera tous moches, pâles et claqués. Il y a les stars du scrutin, comme Gérard Collomb à Lyon et à Paris, Anne Hidalgo, qui est zen. Ils s’auto-annulent. Elle est peinarde, là elle nous écoute sans doute dans son hamac.

Les élections municipales se profilent, et autant les européennes, les gens s’en foutaient, qui se souvient de Nathalie Loiseau ?, elle-même ne sait plus qui elle est, quand elle se voit dans le miroir, elle dit « je sais pas, je vais prendre le coup de fil à un ami », autant les municipales, ça nous touche au cœur. Parce que le maire, c’est le seul élu accessible, à part à Levallois-Perret où pour le choper, il faut se rendre au parloir. 

Regardez à Lyon, depuis 1904 Gérard Collomb parcourt les marchés, il a déjà croisé 14 générations de poissonniers, c’est lui qui a créé la ville de Lyon au tout début, il a donné le 1er coup de pelle. Et bien ça c’est palpable, au sens figuré, attention, il n’y a que sa femme qui le palpe, pour voir s’il est toujours vivant. Regardez Martine Aubry, ça fait 18 ans qu’elle est maire de Lille, 18 ans, c’est énorme, c’est le temps qu’il faut pour faire un piercing à un lépreux. André Santini, le type fun qui fait des vannes de zguègue, est maire d’Issy les Moulineaux depuis 39 ans, quand il a commencé, Mitterrand n’était pas encore président et Christian Clavier était drôle. 

En 1980, il est entré à la mairie, c’est lui qui a inventé le coussin à mémoire de forme parce que le galbe de son boule est incrusté à vie dans son fauteuil. Impossible de le faire sortir de là, ils ont essayé de l’appâter, une fois ils ont collé Guy Montagné au mégaphone en y faisant hurler la blague des 2 noirs et du castor, Santini a répondu « je la connais, j’ai 50 ans de Grosses Têtes, vous m’aurez pas », et il est resté dans sa mairie, pour survivre il se fait livrer des rognons de veau par drone.

Tenez, regardez à Paris, on a Anne Hidalgo, une petite dame qui a dû toucher des pots de vin de Peugeot Cycles parce qu’elle transforme une ville en vélodrome. Récemment, ça a été compliqué pour elle : le fiasco du nouveau Vélib, l’arrêt de l’Autolib, tout ce qui finit par Lib, ça porte malheur, si Michel Leeb va en Angleterre et qu’à la douane qui rouvre, on lit sur son passeport « Michel Lib », il meurt, direct, ensuite 4 migrants se cachent à l’intérieur pour passer à Londres. Hidalgo, à la base, sa candidature, on n’y croyait pas trop, parce qu’elle est plus clivante que le débat consistant à savoir si on dit pain au chocolat ou chocolatine. 

Mais là, un coup de bol comme il s’en produit un par siècle, le dernier c’est quand par hasard Florian Philippot a croisé chez le coiffeur la dame qui a voté pour lui, sont arrivés non pas un candidat En Marche, mais 2. C’est comme Alain Afflelou, sauf qu’on se les met pas sur le nez, ou alors c’est qu’ils font une campagne très hot à Pigalle. Il y a d’abord Benjamin Griveaux, qui s’appelle en réalité Benjamin-Blaise, mais il a raccourci parce que le dernier Blaise connu, c’était dans la Classe avec Fabrice sur FR3, il a 41 ans, a collaboré 4 ans avec Strauss-Kahn, c’est lui qui le matin lui faisait son café-gingembre-Viagra-bois bandé, dès 7h Strauss-Kahn faisait l’amour au lustre de son bureau, 9 mois plus tard est née une très jolie lampe de chevet de 400 grammes. Griveaux, c’est le candidat officiel En Marche, Macron lui a donné un coup de tampon sur le front, lui a dit « vas-y coco, dégage-nous Mamie Vélo », c’était parti. 

Sauf qu’ensuite Cédric Villani, dissident LaRem, s’est lancé, Villani est très reconnaissable, parce qu’il est sapé comme ma grand-tante qui fait les brocantes, il a une broche d’araignée grandeur nature, lui préfère les rhinocéros mais la broche de rhino grandeur nature réalisée pour lui faisait 700 kilos, et allez faire les meetings avec un transpalette, donc il a choisi une araignée.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.