Tanguy, le rap est le genre musical n°1 dans le monde.

Oui, si on regarde le classement des albums les plus écoutés en France en ce moment, il y a Jul, un rappeur qui arrive à reproduire son nom avec les doigts, ce que Bernard de la Villardière ne peut pas faire, ou alors il lui faudrait 72 doigts, même en passant une décennie dans la zone irradiée de Tchernobyl, on en obtient au maximum 40. 

Il y a Kalash Criminel, un rappeur qui apparait cagoulé, son nom + la cagoule font que ce n'est pas le genre de mec avec qui on va jouer à chat. 

Il y a Vegedream, l'inénarrable auteur du titre "Ramenez la coupe à la maison", ce qui est impossible, puisqu'on ramène quelqu'un quelque part mais qu'on rapporte quelque chose, si Bernard Pivot fait un putch, le type va finir entre 4 murs avec juste un Bescherelle et Jean-René, un linguiste bodybuildé, qui tous les matins l'attendra sous la douche avec un petit alphabet en savon. 

Et il y a Orelsan, que contrairement aux autres, on voit dans les médias, parce qu'il est blanc et est coiffé comme un poète, donc ça rassure la ménagère, qui peut après interview aborder en toute sérénité le visionnage de la pub Soupline. 

Bref, le rap est partout, et les jeunes n'écoutent plus que ça, vous leur parlez de Robert Plant, ils pensent que c'est un concurrent de Jardiland. Motorhead, ils savent plus ou moins que c'est une marque de raquettes de tennis, mais enfin c'est tout.

Et donc en Russie aussi le rap marche fort, à tel point que le pouvoir s'y intéresse, et le pouvoir là-bas, c'est Poutine, le seul mec à ressembler à un lémurien qui pionce à avoir le caractère d'Attila si à l'époque son fils avait eu des Lego et qu'il avait marché pieds nus dessus. Il est tellement effrayant qu'il peut réguler les populations de sangliers juste en demandant aux sangliers de se casser. 

Etre rappeur en Russie, c'est donc pas simple, il y en a un dont le nom de scène est Husky, comme le chien de traineau, si bien que si Ségolène Royal, que Macron a envoyé au Pôle Nord parce que Cayenne c'est fermé, le croise, elle va le caresser en lui disant "bon toutou". 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.