Tanguy Pastureau note que nous produisons tous beaucoup de CO2 mais, quand même, certains plus que d'autres...

Tous, on produit du CO2. Certains plus que d’autres, par exemple, Fanny Ruwet, notre chroniqueuse enfant, a un tout petit corps, donc pour se déplacer à pied sur 5 kms, elle a besoin d’inspirer et d’expirer 2 fois. Vous la foutez sous l’eau, elle bat le record d’apnée. Mais vous, Nagui, qui chaque jour mettez en boite 24 N’oubliez pas les paroles et 72 Tout le monde veut prendre sa place, à votre mort, ça va faire comme avec Prince, on aura assez de matière pour encore 50 ans, avec tous ces projecteurs hyper-gourmands en électricité, tout ça, en plus, pour voir des anonymes au visage creusé, parce que, par snobisme sans doute, ils préfèrent les crèmes Yves Rocher aux soins du spa de l’hôtel George V, et bien vous êtes une aberration écologique. 

Si un jour vous croisez Greta Thunberg, elle va vous arracher les bourses en hurlant avant de les jeter à bouffer au dernier koala d’Australie, qui se dira « pourquoi pas, je me suis lassé de l’eucalyptus ». Oui, selon nos modes de vie, on produit plus ou moins de CO2, Kev Adams par exemple, pour faire tenir ses cheveux, c’est 4 bombes de laque par jour, à chaque fois qu’il se recoiffe, il fait un degré de plus au Pakistan. 

Et bien Jean-Yves Le Drian, qui n’a pas ce problème, puisqu’il a la chance d’être chauve, à côté émet moins de CO2 qu’un hérisson mort, pour un physique semblable. Regardez Laurent Wauquiez : avant il courrait de réunion en réunion, toujours dans l’avion, un winner, bah maintenant qu’il est devenu zadiste, avec sa barbe dégueu qui le fait ressembler au soldat de Charles II dans le coffret du château-fort Playmobil, bah il n’émet plus rien, son activité principale c’est de retirer du taboulé les petites bêtes de sa barbe qui sont tombées dedans.

Donc entre nous, il y a une différence, certains polluent plus que d’autres, mais entre les peuples, c’est pareil, on se doute bien que les qataris, qui en sont dans les stades à climatiser l’air extérieur, émettent plus de CO2 qu’une tribu de mecs en étuis péniens en lin qui voient débouler Christophe Maé pour Rendez-vous en terre inconnue et qui se disent « mais pourquoi cet Occidental est-il habillé comme nous ? ». 

Ainsi, Oxfam, une organisation de gens de gauche, comme le Parti Socialiste, mais de gauche, a pondu un rapport qui dit qu’en 5 jours, un Anglais, ces gens pâles à grandes dents qui même en pleine santé donnent l’impression qu’ils décèdent, produit autant de CO2 qu’un Rwandais en un an. 

Pourquoi ? C’est simple, le rwandais est pauvre, il a le niveau de vie de Patrick Balkany aujourd’hui, une assiette de riz avec du safran là-bas c’est l’équivalent d’une bar-mitsvah à Manhattan, et ils sont en train de passer totalement à côté de la mode du Poke Bowl. 

Donc forcément, ils ne polluent pas, c’est pour ça que l’avenir de la planète passe, à mon avis, par la généralisation de la pauvreté, on ferme la CAF, on abolit l’euro, on vit nus dans la nature en poussant des cris (il fait comment, José Bové ?) et on fait du troc, un vase contre un collier, une chlamydia contre un pot en terre, ta petite-nièce contre ma vieille collection de pin’s, bref, un système plus sain que le nôtre. 

Rendez-vous compte, un rwandais produit 0,09 tonne de CO2 par an, moins que le groupe de R’n’B Tragédie qui n’a rien fait depuis 2003. Au Malawi, c’est 0,19 tonne par habitant, et 0,25 tonne au Burkina Faso, l’Afrique, du point de vue de l’écologie, c’est l’Eden. S’il était honnête dans ses convictions, Yannick Jadot habiterait un petit F2 à Ouagadougou, au lieu de pourrir l’ambiance en France avec son délire sur le soi-disant réchauffement climatique.

Pour comparer, combien produit un Britannique par an ?

Et bien c’est affreux, les Anglais nous plombent, à cause d’eux on s’est déjà farci les films de Ken Loach bourrés de prolétaires bourrés et les albums de Susan Boyle, et là on apprend qu’un Britannique produit 8,3 tonnes de CO2 par an, 125 tonnes pour Boris Johnson qui chaque matin doit se rendre en Haïti, où un visagiste vaudou le coiffe avec une patte de poulet. 

Mais à noter qu’il y a deux anglais en moins sur leur île humide, Harry et Meghan, qui se barrent, donc la production de CO2 nationale va baisser, parce que les loulous font les kékés avec les sous de Mamie Zaza, or plus on est riche, plus on pollue, Philippe Poutou et Ménélik ont une production carbone de zéro virgule zéro. 

Et encore, la Grande-Bretagne, ce n’est rien à côté du Qatar : 30 tonnes par habitant, le Koweït 21, les Emirats Arabes Unis 20 et Bahrein 19, ah vraiment, ces arabes, comme on ne dit jamais sur France Inter, c’est à cause d’eux que l’été on se tape des 34 degrés à Valenciennes et que Ségolène Royal, si elle était restée au Pôle, aurait pu dans dix ans y vivre en tongs. Mais le problème du racisme, c’est qu’il n’a pas su évoluer, on est toujours sur le voile et le non-respect de la laïcité, alors que, flûte, LE truc qu’on peut reprocher aux arabes, c’est leur production de C02. 

Et ça, ça peut relancer le racisme anti-arabe, parce que je vois bien que depuis l’avènement des rappeurs maghrébins à nuque longue, les jeunes sont moins dedans. On va perdre petit à petit toutes nos traditions.

Et nous, justement, la France, où nous situons-nous dans le classement, et bien nous sommes 58ème, derrière la Mongolie, qui arrive à polluer plus que nous avec un parc de yourtes en tissu Toto Soldes 10000 fois supérieur, donc on est bien. Moi j’étais presque en train de me culpabiliser, l’autre jour chez Toyota, quand j’ai essayé le LandCruiser diesel, mais vous savez que j’ai hésité à l’acheter ? J’ai dit au vendeur « je sais pas, Nagui va mal le prendre », il m’a répondu « Nagui ? Il nous en a pris 12 hier ! », j’ai dit « Nagui, vous êtes sûr ?, parce que pour moins polluer, il n’achète plus de slips, il porte toujours ceux de ses 9 ans, ce qui lui fait cette voix parfois à l’antenne », il m’a répondu « heu Nagui… vous savez comment sont ces gens… Ils polluent beaucoup », je lui ai dit « ah bah voilà, vous, vous avez fait évoluer votre racisme ». 

Bref, vive les Rwandais, et à bas tous les autres !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.