Un new-yorkais vient de porter plainte contre PornHub, ce site qui héberge des millions de vidéos X, car, atteint de surdité, il leur reproche de ne pas sous-titrer les vidéos, du coup, il ne sait pas ce que les héros se disent « haan », ou « hii » ? Il traine PornHub au tribunal pour discrimination.

Tanguy, vous allez nous parler de Yaroslav Suris.

Oui, alors, ne cherchez pas, vous ne le connaissez pas, c’est un anonyme, comme Kendji Girac quand on est mélomane ou Marielle de Sarnez quand on est humain tout court. Yaroslav Suris est un new-yorkais, c’est-à-dire qu’il visite des musées et lit des bouquins dans Central Park tout en plaisantant sur Wagner et la mort avec une brune à lunettes qui fait histoire de l’art, les new-yorkais sont tous comme ça, en tous cas si on se réfère aux films de Woody Allen. Hors film de Woody Allen, les new-yorkais bouffent des bretzels et bossent pour 10 dollars de l’heure à demi-à poil chez Abercrombie. 

Bref, Suris est new-yorkais et sourd, donc il n’entend pas les écureuils approcher et chaque midi dans les parcs, il se fait voler son sandwich, il n’a pas mangé depuis 2008, il fait 14 kilos, soit le poids d’une narine chez Gérard Depardieu. Il peut se taper toute une manif de la CGT sans entendre une fois le slogan « Macron, si tu savais, ta réforme où on s’la met », il voit juste Philippe Martinez défiler hirsute avec ses poils et doit se dire que les gays se sont réappropriés la culture queer des années 70. Bref, il a la belle vie, être sourd c’est formidable, même quand le taxi met Chérie FM, on passe un super moment, pour un sourd, Chimène Badi est synonyme de silence.

Seulement Yaroslav Suris est comme tout le monde, il mate du porno en ligne, ce sont des vidéos, comme le replay d’On n’est pas couché, sauf que là, tout le monde est couché, que les invités sont nus et aussi chauds que des paninis 3 fromages, c’est donc la version idéale d’On n’est pas couché, celle que Catherine Barma mettrait à l’antenne si elle voulait taper des scores de 50% de PDA, 30 ans qu’on se farcit Francis Huster et l’autre n’a toujours pas sorti un téton.

Suris, donc, va notamment sur le site PornHub, qui regroupe des millions de vidéos réparties par catégories, comme « mature », ça signifie qu’à l’image il y a des gens de plus de 30 ans, ou « bien mature », ça signifie qu’il y a des quinquagénaires, voire « super mature », ça signifie qu’il y a Danièle Evenou et qu’à un moment, en plein accès de folie, donc n’importe quand, elle lance son slip au visage de Jean-Pierre Castaldi, qui dit un truc comme « MeeToo ça m’a gonflé, je vais la démonter comme un gilet jaune une brasserie dans laquelle Macron a bouffé une fois en 96 ». 

Il y en a donc pour tout le monde, sauf que Suris étant non-entendant, il n’a que les images, pas le son, tous ces « hmm », et ces « hooo », voire ces « ah ouais quand même, dis donc », il n’y a pas accès. Vous allez me dire, Nagui, vous qui connaissez le dossier, vu ce qu’on raconte dans les vidéos X, on peut s’en passer, jamais rien de fabuleux n’a été prononcé dans un porno ; dans un diner, quand vous voulez briller, vous citez Voltaire, pas Katsuni. Mais Yaroslav se dit qu’il est discriminé, et il porte plainte contre PornHub pour ne pas avoir sous-titré ses vidéos, mettez-vous à sa place, quand un monsieur à l’air salace murmure à l’oreille d’une dame, il ne sait pas s’il lui demande un café, peut-être est-elle en stage à France Inter, où s’il lui dit « bébé, comme Ségolène Royal, j’ai un désir d’avenir », l’intention n’est pas la même.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.