Tanguy Pastureau met la lumière sur Olivier Faure, nouveau premier secrétaire du Parti Socialiste élu le week-end dernier.

Olivier Faure, c'est un inconnu. Pour être moins célèbre que lui, il faut être issu de la Star Academy 9 et avoir été éliminé dès le 1er prime. Et c'est le seul type sobre à faire ce que nous, même ivres, on n'oserait pas faire : tenter de relancer le PS, ce qui est plus ardu que de faire l'ascension du Mont Blanc en moonwalk avec les deux pieds attachés à des enclumes. En fin de semaine dernière, il est devenu 1er secrétaire du parti, dans un calme médiatique total, puisqu'il y a eu 2 cms de neige sur le Val d'Oise. Donc les chaînes info sont entrées en breaking news, et même si c'était juste un pigeon qui avait lâché une fiente, c'était plus vendeur pour elles que Faure. Il remplace Rachid Témal, qui pourtant portait le nom le plus adapté à la situation du PS. Témal chez les socialistes, c'est comme de s'appeler Téou quand on est animateur sur France 4. Et il rejoint la longue liste des 1ers secrétaires du PS, Cambadélis, le comique qui a fait tout son spectacle sur une palette rouge chopée à Rungis, Martine Aubry, la dame furax de nature qui n'a jamais souri. Quand elle a une carie, le dentiste lui dit "on laisse pourrir, on s'en fout, vous vous en servez pas", et Hollande, resté 10 ans à la tête du PS, l'un des deux jobs qu'il a eu dans sa carrière, avant une retraite bien méritée, c'est le seul travailleur du tertiaire à avoir bénéficié du statut de cheminot.

Pas de bol pour Faure, il est élu dans la pire période du parti, puisque tous les cadors se sont taillés, et ne reste que lui, seul à végéter au nouveau siège du PS, une studette sans WC sous-louée à une famille de migrants sans-papiers, qui voulaient un truc plus cossu. Ils ont vendu leur QG rue de Solférino. Avec RTL qui a quitté la rue Bayard, tout le monde s'en va de Paris, sauf nous parce qu'à Radio France la tradition est que c'est le patron qui saute et tous les autres qui restent. Bientôt nous serons dirigés par le trio Meurice-Vanhoenacker-Vizorek, ce qui fait qu'ils n'auront plus le temps d'écrire des chroniques et que, Daniel Morin étant out, je deviendrai le comique n°1 de la station et que l'Obs fera un article sur moi avec la photo de Stéphane Rotenberg. Bref Faure, élu par à peine 40000 personnes, car le scrutin a autant mobilisé qu'un apéro Facebook organisé par des salafistes, est mal barré, même ses initiales, Olivier Faure, ça fait OF.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.