Carlos Ghosn est dans la tourmente

Carlos Ghosn, c'est le patron de Renault, Nissan et Mitsubishi, le roi de la bagnole, Anne Hidalgo a une poupée de lui dans laquelle tous les matins elle plante des aiguilles en hurlant.  Et c'est un cost-killer, c'est-à-dire qu'il arrive dans une société, dit aux gens "toi tu dégages, toi aussi, toi aussi, en fait on va juste garder Théo, stagiaire de 3ème", et ça les actionnaires adorent, parce qu'ils reçoivent tellement de brozouf qu'à chaque versement l'appli de leur banque marque "error". Et lui-même est à un bon niveau de rémunération, puisqu'il touche 16 millions d'euros par an, à part au Qatar où, quand il annonce son salaire, on lui dit qu'il a droit à la CMU, c'est beaucoup. 

Rien que pour Renault, il palpe 7 millions 4, et encore, en juin, on lui a baissé sa paye de 30%, à la demande de Bruno Le Maire, qui veille sur la tirelire de la France, c'est lui qui garde le cochon, une fois par an, il a une remontée de courage qui lui fait péter un câble et demander à un ultra-riche d'arrêter de se sucrer, pas de bol pour Ghosn, c'est tombé sur lui. Donc là concrètement il a subi une perte de pouvoir d'achat, il est à deux doigts d'enfiler un gilet jaune, quand vous pouvez acheter Chambord et qu'un an après vous n'avez les moyens que de vous payer Chenonceau, vous vous sentez déclassé. 

Il a donc fait comme on fait en France, il a bidouillé, il a fait Gérard Majax, a pris de l'argent ici, l'a fait réapparaitre là-bas, entre temps on retrouve la moitié pas l'autre, seulement, il s'est trompé de pays. Il a fait ça au Japon, la seule nation où le peuple est honnête, avec la Somalie, parce qu'il y a rien. 

Hier, on apprenait ainsi éberlués que notre Carlos, Carlito l'embrouille, était arrêté au Japon pour avoir utilisé les moyens de Nissan à son profit personnel, et de manière massive, il n'a pas juste emprunté une Micra pour aller diner chez sa sœur. Le mec s'est dit "je ne touche plus que 14 millions, ils m'ont pris pour Philippe Poutou mais WTF, allez zou, je suis travailleur précaire, je vais piquer dans la caisse et fuck le boss, c'est-à-dire moi-même", il est passé en mode survie, encore un peu et RMC Découverte venait le filmer, comme ils le font avec les gonzes qui passent 4 mois dans le désert en se nourrissant uniquement de leur pipi. 

Mais pire, il est soupçonné de fraude fiscale, il n'a pas tout déclaré, donc en France, quand un grand patron ou un ministre fait ça, on le convoque à Bercy, on lui dit "c'est pas bien, méchant, vilain", l'autre rembourse 10% de la somme, puis le ministre et le fraudeur se tombent dans les bras en se disant des trucs comme "on se voit au golf des iles Caïman dimanche, bébé ?" ou "je peux pas, dimanche, je suis au Luxembourg". 

Mais les japonais, ils ne sont pas comme nous, ils ont des principes, et ils sont rapides, dès hier, Nissan annonçait le départ de Carlos, chez nous, un patron fait une fraude fiscale, on y dit "attention, plus que 14 et on va sévir", mais là, c'est action réaction sanction. Cahuzac au Japon, en 4 minutes le Hollande local le sortait de son staff et l'autre demandait pardon en pleurant aux 19 générations de ses ancêtres souillés par son attitude. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.