Après Agnès Saal, c'est Jean-Paul Cluzel, ex-patron du Grand Palais à Paris, qui a explosé le budget taxi : 410 000 euros de 2011 à 2014...

Agnès Saal, c'est cette dame qui n'a jamais sollicité ses pieds pour marcher, si bien que le bas de son corps est tout mou, si vous lui mettez une grosse coquille, c'est un escargot. Elle avait claqué 50000 euros en frais de taxi à l'INA, où elle bossait, et vient d'être recasée par son assistance sociale, Mme Nyssen, qui fait aussi ministre de la culture, au titre de haut fonctionnaire à l’égalité, la diversité et la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la Culture, titre tellement long que quand Agnès Saal dit ce qu'elle fait dans la vie à quelqu'un, l'autre se met à pioncer et il faut le réveiller en lui injectant du sang de Rafael Nadal en intraveineuse. 50 000 euros de taxi, c'est pas mal, mais hier, le Canard Enchainé, ce journal nul parce qu'il fonctionne sans pub, si bien que vous ne savez jamais quand commencent les 15 jours de folie Auchan, le Canard révélait que Jean-Paul Cluzel, ex-patron du Grand Palais à Paris, avait explosé le score de Saal, je pense qu'ils faisaient un concours, Cluzel appelait Saal en lui disant "salut ma tanche, j'ai fait mon salon-ma salle de bains en taxi, ah ah j't'éclate" et l'autre derrière appelait G7 pour leur demander s'il était possible de passer la nuit dans un taxi en laissant tourner le compteur. Parce que là, on est sur du lourd, Cluzel, de 2011 à 2014, en a eu pour 410 000 euros de déplacements, c'est énorme, c'est ce que Gérard Larcher consomme en apéricubes sur un an.

Mais Cluzel, qui a aussi été Président de Radio France, on ne l'a jamais vu, il était en voiture, conteste ce chiffre. Il a appelé l'AFP pour dire qu'en fait il avait juste lâché 362 000 euros, donc on est soulagé, on a envie de dire "merci JP, 360 000 boules sur 3 ans, en effet c'est peu, tu peux devenir bonze thaï, parce qu'on te sent très détaché des choses matérielles".

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.