Mercredi j’ai fait un papier sur la mort et hier sur Cédric Villani, donc trop de noirceur, je suis en train de perdre mon public, ces 14 personnes qui me sont si chères. Je vais donc vous parler d’amour, de Celine Dion, de Laeticia Hallyday, de Manuel Valls, tous ces gens qui font des bisous

L’amour, on a l’impression que c’est formidable, que ça fait des papillons dans le ventre, puis on réalise après avoir vomi qu’en fait, on avait une gastro. Parce que c’est un sentiment rare, que peu de gens vivent en réalité, c’est pour ça qu’on rêve en pensant aux histoires d’amour mythiques, Marc-Antoine et Cléopâtre, Bonnie et Clyde, Patrick et Isabelle Balkany, c’est la même chose, H & M, Booba et le Club Med Gym, Emmanuel et Brigitte Macron, Emmanuel Macron et Emmanuel Macron. 

Les gens, s’ils nous écoutent à cette heure-ci, c’est pour tromper leur manque d’amour, les messieurs vibrent à chaque rire de Leïla, cette chose pure comme de l’eau de source, à tel point que Guy Roux pourrait en faire la pub. Les dames se pâment à l’écoute de la voix de Daniel Morin, usée par la gnole et le tabac, là-bas en Amérique, chez Philip Morris, un portrait géant de Daniel est affiché dans le hall, avec écrit « on doit tout à notre bébé ». Les dames plus âgées se découvrent une moiteur qui n’existe qu’au Laos au printemps ou dans le slip de Francky Vincent quand elles entendent Albert Algoud, et dans les Ephad, un long cri de jouissance résonne alors, les pensionnaires criant « c’est lui que j’aurais dû choisir en 44, et pas ce Klaus qui m’a valu au sortir de la guerre la 2ème pire coupe de cheveux après celle de Boris Johnson ». 

C’est pour ça qu’on lit la presse people, parce qu’on ne sera jamais en couple avec un prince, ou alors le biscuit, mais une relation avec un biscuit, ça s’effrite, donc quand on lit que Meghan Markle se dispute avec Harry, ça rassure, on se dit « elle aussi a une vie nulle ». Moi quand j’ai lu dans Voici que Beyoncé avait des vergetures, je me suis dit « on est pareil », alors je l’ai enfilé ce petit maillot de corps, et je l’ai secoué, mon boule devant la glace, pour être Beyoncé, c’est précisément ce jour-là que j’ai décidé d’être plutôt Jane Birkin. Un vieux jean, un pull troué, avec le cintre encore accroché dans le cou, c’est plus simple. 

Hier, par exemple, Celine Dion, la dame aux 180 cordes vocales, elle s’en fait retirer chaque semaine mais ça repousse, a parlé d’amour lors d’une interview. Vous savez qu’elle a perdu son mari, René, 2 fois, une fois dans sa villa à Miami, qui était tellement grande qu’on a mis un an ½ à le retrouver, en fait il était dans le WC n°180, au 7ème étage, il se nourrissait de Canard WC et de feuilles de Moltonel, une feuille, un peu de Canard WC, une feuille, c’est la lasagne du petit coin. 

Et une autre fois en 2016, elle l’a perdue réellement, puisqu’il est parti là-haut rejoindre Jean Seberg, C. Jérôme et tous ceux qui auraient pu regarder l’Info du vrai sur Canal avec Yves Calvi. Et Celine Dion a révélé qu’elle était toujours seule, on la voyait beaucoup avec Pepe Munoz, un danseur, mais ils ne sont pas ensemble, quitter René pour se mettre avec un Pepe, ça aurait été redondant. Donc on est rassuré, Celine est comme nous, elle galère, on se met dans sa peau. Mais par contre, mon dieu, Laeticia Hallyday. Han… Lae-ti-cia. Hier j’étais chez le dentiste, dans la salle d’attente on ne parlait que de ça, il y a une dame qui avait 4 dents en train de pourrir, quand elle a ouvert la bouche, les cadres au mur se sont décrochés, un enfant a convulsé, sa Nintendo Switch Lite a fondu, et bien malgré la douleur, elle a émis un avis sur Laeticia. Parce que Laeticia a retrouvé l’amour, avec un restaurateur, en général, c’est Cyril Lignac, mais pas là, c’est un autre monsieur.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.