La Belgique vient de réaliser que les 27 SS belges qui ont survécu à la défaite des nazis, mais aussi à la danse des canards en 82, pourtant l'une des plus belles chansons du répertoire belge après "Ne me quitte pas" de Jacques Brel, continuent de toucher uneprime accordée en 41 par décret par un certain Adolf...

J'ai mon petit rythme, un jour sur deux je fais un sujet difficile, hier j'ai parlé de Choupette, la chatte de Lagarfeld multimillionnaire, là elle est sur son yacht au large de Monaco à fumer des souris séchées, donc aujourd'hui c'est nazisme. 

Demain ce sera léger, je ferai un papier people soit sur le visage de Sheila, soit sur le sexe d'Amanda Lear, soit sur les deux puisqu'ils se ressemblent. D'abord, tuons le mythe, Adolf Hitler, qui connait un regain de popularité, au point que France 3 Alsace a dû interrrompre son Facebook live sur la visite de Macron au cimetière profané parce que plein de gens en direct écrivaient "heil Hitler" et "mort aux juifs", Hitler donc, était un con. 

Je suis désolé de le dire comme ça, je pense aux néo-nazis qui écoutent France Inter, ils sont 3, des profs d'histoire souffrant de démence qui pensent qu'ils sont le programme d'histoire, quand ils vont à Poitiers ils attaquent les kebabs en hurlant "à moi Charles Martel", ces gens vont être déçus. Hitler, d'abord, était un loser, il ne travaillait _pas à l'école, a raté l'école des beaux-arts, a raté son putsch à Munich, un boulet, il s'est retrouvé en tôle, où il a écrit Mein Kampf, aujourd'hui en pris_on il y a la télé donc H24 les mecs se tapent NRJ2, ils sortent, il leur reste un neurone pour 20, mais à l'époque, on donnait aux types un stylo plume et des feuilles. Autant Benalla en 2019 on sait qu'il n'en ferait rien, il est déjà incapable de retrouver son coffre-fort, donc un Bic en 2 secondes il le perd, même dans une cellule de 3 m² avec juste lui et un chiotte, autant Hitler, c'était pas le type à qui il fallait filer de quoi écrire. 

Il a donc foiré son début de vie, et comme tous les tocards, au lieu de se remettre en question, se dire "ok, tu seras pas artiste, parce que tu peins comme une vieille dame qui vient de se faire happer les 2 mains par un pittbull myope l'ayant prise pour un chat parce qu'elle a trois poils au menton", il a trouvé un bouc émissaire, certes pas très original, les juifs. 

Donc le régime nazi et ses millions de morts, on devrait se dire "c'est derrière nous, on va vers le mieux", et tous faire l'amour sous le grand cœur en plastique à 650 000 boules qu'Anne Hidalgo, se disant "foutu pour foutu, je claque tout le budget, il restera à Benjamin Griveaux 3 vieux pin's en 2020", a installé Porte de Clignancourt. 

L'amour, ça semble mieux que la haine, un coït, ça a toujours été plus agréable qu'un coup de batte de baseball dans la tête, le seul avantage de la batte étant qu'à la fin, quand vous dites à l'autre "ça t'a plu ?", il a du mal à répondre parce qu'il n'a plus de dents, et qu'on ne part pas sur un échange humain qui prend des plombes. Bref, non seulement l'antisémitisme explose, mais en plus l'histoire nous rattrape. Figurez-vous qu'en Belgique, ce pays qui nous a donné Benoit Poelvoorde, François Damiens, le chanteur Arno, mais aussi certainement des gens sobres, on réalise juste que 27 zigues touchent encore aujourd'hui une pension garantie par Adolf Hitler en 1941. 

C'est un chercheur d'une association de survivants de l'holocauste, qui a découvert qu'Hitler, en 41, a signé un petit décret, parce qu'il avait deux vies parallèles, il envoyait des tas de gens dans les camps et en même temps remplissait des papelards, c'est comme si Belzébuth, la journée, travaillait à la sous-préfecture de la Mayenne. Et il a octroyé une retraite complémentaire aux SS belges, des nazis, qui toute leur vie ont palpé du blé, les 27 restants, qui sont très agés, ils ont du mal à lever le bras droit, quand ils crient "Heil Hitler", ils crachent leur dentier, il faut dire que l'allemand est guttural, les italiens n'ont jamais eu ce problème en hurlant le nom de Mussolini, les 27 touchent encore de 425 à 1275 euros par mois.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.