Les ministres d'Emmanuel Macron sont épuisés, ils attendent Noël avec impatience...

Les ministres sont des êtres humains comme les autres.

Oui, et là ils sont claqués, 7 mois qu’ils doivent se caler sur le rythme de Macron, qui a la patate d’un lapin Duracell piraté par les russes, il parle, il signe, il voyage, il prend des pauses de beau gosse avec Delahousse, il joue avec son clebs, et le soir avant de se coucher il lui reste trop d’énergie donc il appelle Domino’s pour savoir s’il peut livrer des pizzas. Il n’arrête jamais, à coté Sarkozy c’était un bonze posé le cul sur une pierre en pleine méditation. Vous aussi, Nagui, êtes comme ça, la radio + la télé + le Téléthon, 37h de direct ? ok + vous faites du sport, ensuite vous rentrez chez vous, vous asseyez sur votre canapé, dites, ah ça fait du bien, vous relevez, et c’est reparti pour 72h. Mais la différence, c’est que contrairement à Macron, vous ne nous envoyez pas de SMS à 3h du matin pour savoir si on dort, j’ai longtemps attendu un texto de votre part avec copier-coller les paroles, je t’ai rêvé si fort, que les draps s’en souviennent, de la chanson d’Il était une fois, mais rien, j’en ai déduit que vous ne captiez pas, que vous deviez être chez Bouygues ou dans le tunnel de la Défense.

Bref, les ministres sont lessivés, rincés, ils ont la même vie que des slips sales, et vont donc partir en vacances. Christophe Castaner l’a dit, leurs congés devront se dérouler selon la devise, famille repos détente, ce qui est plus reposant que cocaïne, moto sans les mains et soirée échangiste, mais aussi plus attendu. Ainsi Bruno Le Maire, le type ennuyeux qui peut faire pioncer des gens rien qu’en parlant, c’est le Messmer de la glotte, va aller au pays Basque, où il va s’adonner, a-t-il dit, au sport et à la lecture, comme Teddy Riner quand il fait un combat pour déconner avec un pote et qu’ensuite il lit un bouquin sur les premiers secours pour savoir comment ranimer le pote. Edouard Philippe va se rendre en Normandie, il a trouvé un vol Paris-Le Havre à 27000 euros, comparé à ce qu’il a claqué pour le Tokyo-Paris, c’est un bon plan, c’est le seul qui, quand il va sur kayak.fr, dit à sa femme, ils ont dû se faire hacker, bébé, y’a rien à plus de 10000. Gérald Darmanin, l’enfant-ministre, va passer ses congés à Tourcoing, ce qui est le 1er signe de la dépression, ensuite on se tranche les veines avec un post-it en chantant une dernière fois du Hubert-Félix Thiéfaine. Marlène Schiappa est elle en partance pour la Sarthe, le refuge de la bête velue, le yéti du 7.2, François Fillon, qui est content, parce que Macron a appliqué son programme, sans le volet social.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.